Qui peut demander une enquête sociale ?

Si une personne âgée ne peut pas prendre soin de lui-même, alors il peut légitimement recevoir l’aide de sa progéniture. En principe, la Cour de justice n’intervient pas systématiquement dans les procédures alimentaires, mais peut statuer en cas de litige familial. Les services d’assistance sociale et les hôpitaux publics peuvent également prendre contact avec le juge de la famille pour prendre des mesures contre les débiteurs alimentaires en cas de refus de l’obligation alimentaire. Apprenez comment demander de l’aide, quel formulaire utiliser et ce qu’il faut faire si un enfant refuse de payer une pension alimentaire pour ses parents.

Quand devrait-on utiliser une procédure de maintenance ?

L’ obligation alimentaire se produit lorsqu’une personne n’est pas en mesure d’assurer ses propres moyens de subsistance (art. 205 et suivants du Code civil sur les obligations nées du mariage). Ses proches parents sont obligés de l’aider à financer ses besoins essentiels (nourriture, chauffage, vie, vêtements, frais de santé…), dans la mesure où ils ont leurs capacités financières.

A découvrir également : Quelles sont les aides pour parent isolé ?

La personne défavorisée peut faire appel directement à ses proches . Il n’y a pas de mesures spécifiques à prendre pour mettre en œuvre l’aide à l’entretien. Un simple accord entre les parties concernées suffit généralement. Par exemple, vous pouvez utiliser le Calculateur de retraite plafonnement pour évaluer le soutien des enfants pour leurs parents.

En cas de refus de pension alimentaire aux parents ou de contestation de la part des divers débiteurs d’aliments, un transfert au tribunal de la famille peut être exigé pour décider de l’obligation alimentaire et de son attribution.

A lire en complément : Comment écrire une belle lettre d'amitié ?

  • Principales parties intéressées peut présenter une demande de pension alimentaire devant le juge de la famille pour demander le paiement de l’obligation alimentaire, pour la contester ou même pour la refuser intégralement.

Seulement s’il existe un différend selon lequel le créancier alimentaire (la personne dans le besoin) ou le débiteur d’aliments (personnes susceptibles de se fournir eux-mêmes) peut recourir à une procédure de demande de pension alimentaire devant le juge de la famille.

  • Les établissements de santé publique sont également habilités à traduire en justice les procédures d’entretienlorsque le patient n’est pas en mesure de payer sa subsistance hospitalière.
  • La Commission d’aide sociale du Ministère peut également ouvrir une enquête sur les ressources alimentaireslorsqu’une personne âgée demande de l’aide sociale dans le domaine du logement (mais pas dans le cas d’une demande d’aide à domicile).

Dans le Dans le cas d’une demande d’assistance sociale, la procédure relative aux obligations alimentaires diffère d’un Conseil général à l’autre. En général, lorsqu’un aîné demande de l’aide sociale au ministère, il doit dresser une liste de ses débiteurs, à laquelle la commission d’aide sociale du ministère enverra un formulaire de pension alimentaire obligatoire pour vérifier leur situation. Dans ce document, chaque aliment obligatoire indique dans quelle mesure il peut aider ses proches. S’il n’est pas en mesure de payer le montant total de la procédure d’entretien, il doit fournir les pièces justificatives à l’appui.

Comment puis-je référer le juge de la famille à des alliances ?

Si des parents refusent de participer spontanément à une procédure de conservation, la personne est dans le besoin ou le créancier (institution ou conseil de département) peut inclure la justice .

En cas de litige, le demandeur peut alors contacter le Les juges de la famille doivent saisir le tribunal (ancien tribunal de haute instance), lorsque le lieu de résidence de la personne dépend de la dette alimentaire ou de celle du parent concerné par la procédure alimentaire (selon la situation). L’assistance à un avocat n’est pas obligatoire pour la demande de pension alimentaire, mais elle peut être utile.

Pour saisir le juge de la famille, le créancier doit expliquer la situation librement ou sur un formulaire de créance alimentaire (Cerfa n° 15454*03). Le formulaire doit être soumis au cabinet d’avocats du tribunal ou du tribunal de district. La procédure de demande de pension alimentaire comprend une audition au cours de laquelle les parties concernées sont convoquées.

Le juge de la famille a décidé de la nécessité de recourir à des procédures d’entretien  : il est important d’essayer de régler la question à l’amiable avant de se lancer dans renvoie le juge ou demande la médiation. Il fixe ensuite le montant de la pension après avoir évalué les besoins du parent et en tenant compte des ressources d’une ou de plusieurs personnes responsables de l’assistance.

Le paiement de la pension alimentaire ne peut être commandé qu’à partir de la date de demande de l’allocation. Iln’y a pas de procédure de maintenance rétroactive .

Que faire si la nourriture obligatoire n’est pas payée

Si des parents contestent la décision et refusent de payer les sommes fixées dans la procédure de détention, le jugement du juge de la famille autorise le créancier alimentaire à saisir un titre exécutoire. Elle peut alors engager une procédure de confiscation forcée d’établissements dus en vertu de l’obligation alimentaire (c’est-à-dire une responsabilité ou une dette).

La loi prévoit deux Types de procédures pour obtenir le paiement de la pension alimentaire  :

  • Demande de cession familiale : Si un débiteur d’aliments ne paie pas la pension complète pendant plus de deux mois, il commet des violations de la cession familiale. Il est alors passible d’une peine d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 euros. Le parent peut déposer une plainte auprès du tribunal pénal.
  • Paiements directs : il est possible derecourir à un huissier dès la première période impayée. Un tiers débiteur des parents liés à l’entretien (par exemple son employeur) paiera alors la pension. Les sommes payées sont ensuite déduites des salaires ou autres montants dus au débiteur suivant.

En plus des arriérés de six mois, des procédures de saisie publique ou de recouvrement doivent être utilisées sera.

ARTICLES LIÉS