« Little House on the Prairie » : Melissa Gilbert explique pourquoi Lynn Noe, femme de Michael Landon, ne s’est pas insérée sur le plateau

Michael Landon a épousé sa deuxième épouse, Lynn Noe, en 1963. Avant de se séparer en 1982, Noe accompagnait parfois Landon sur le tournage de Little House on the Prairie (où il se réunissait également avec sa troisième épouse). Dans son mémoire, Prairie Tale, Melissa Gilbert (qui incarnait Laura Ingalls) écrit à quel point Noe lui semblait glamour quand elle était petite, et comment elle ne s’inscrivait pas dans la prairie.

Michael Landon et Lynn Noe

Landon et Noe se sont enfuis au Mexique en 1963. Plus tard, ils ont eu quatre enfants ensemble.

A lire en complément : Quand l'amour meurt citation ?

Comme l’a déjà rapporté Showbiz Cheat Sheet, Landon a rencontré sa prochaine épouse, Cindy Clerico, alors qu’il travaillait sur Little Maison dans la Prairie. Elle a été maquilleuse pour le spectacle et la moitié de son âge. Finalement, Landon a divorcé de Noe.

« Lynn et moi avons beaucoup combattu, sur la jalousie, sur le fait que je sois ligoté avec mon travail », avait-il dit à l’époque. « J’allais dans des humeurs déprimées, puis je criais aux gens à la maison et en studio… Personne n’est parfait. Pas Charles Ingalls. Pas Michael Landon. »

A voir aussi : Comment choisir son assurance auto ?

Ce que Melissa Gilbert pensait de Lynn Noe lors du tournage de « Little House on the Prairie »

Gilbert décrit Noe comme « l’une des femmes les plus glamours que j’aie jamais vues ». Mais elle ne s’inscrivait pas forcément.

« Sur place, elle portait des manteaux de fourrure et de merveilleuses bottes », a écrit Gilbert. « Ma mère était juste à côté d’elle, vêtue elle-même aux neuf, dans des tenues époustouflantes et avant-gardistes qui ne feraient pas tourner les têtes sur la Cinquième Avenue. Ils ressemblaient tous les deux à des stars de cinéma.

« Le problème, c’est que nous étions au milieu de nulle part, à genoux dans la boue et saloperie de chevaux. Tous deux ont fini par emprunter des bottes en caoutchouc à la garde-robe », a-t-elle écrit. « Dès les genoux, ils étaient glamour hollywoodiens. Depuis les genoux, ils étaient tous des prairies. »

En plus des fabuleux vêtements de Noe, Gilbert n’a pas pu s’empêcher de remarquer la vaste collection de bijoux de la femme de Landon.

« Ma mère a égalé Lynn dans le département glamour, mais Lynn avait une collection de bijoux qui n’était pas différente de tout ce que les yeux de ma petite fille avaient vu », a-t-elle écrit. « À un moment donné, chaque jour, je fixais les doigts, les poignets et les oreilles de tante Lynn, dans l’espoir de Je vois une pièce nouvelle et remarquable, et d’habitude je l’ai fait. Michael l’a douchée de toutes les pierres précieuses imaginables. »

Gilbert dit que son propre amour des bijoux a commencé avec Noe.

« Il n’a pas fallu longtemps avant qu’une de mes choses préférées à faire quand j’ai visité New York était de marcher sur la Cinquième Avenue et de béer les pièces dans les fenêtres de Tiffany, Van Cleef & Arpels, et de toutes les autres grandes bijouteries là-bas », a-t-elle dit.

ARTICLES LIÉS