Comment faire une bouture d’oliviers ?

Ce mode de propagation de l’olivier répond à trois objectifs principaux :

-Intensification de la production de semis.

A découvrir également : Quel destructeur de papiers choisir ?

-Amélioration de la technique de récolte mécanique des olives.

-Travaux d’amélioration (Sélections — Variétal et Clonal).

Lire également : Comment choisir une clôture ?

PROPAGATION À PARTIR DE BOUTURES HERBACÉES

Les boutures herbacées sont prélevées sur des étalons ou des pieds mères de jeunes rameaux feuillus d’un an dans le processus de lignification.

Dans certaines conditions de température, l’humidité, favorisera l’émission de racines de néo-formation à la base des boutures.

En stimulant la rhizogenèse par trempage des boutures dans une solution hormonale rhizogène.

Deux types de facteurs sont impliqués dans la formation de ces nouvelles racines :

Deux types de facteurs sont impliqués dans la formation de nouvelles racines :

Facteurs « fixes » qui dépendent de la capacité de la plante ou d’une partie de la plante à rhizogenèse comme partie subterminale des brindilles.

Il convient de noter que les variétés ne présentent pas la même capacité pour la rhizogenèse.

Facteurs « mobiles » : qui sont mal connus comme le rapport C/N, et la présence d’hormone liée au stade végétatif au moment des boutures.

INFRASTRUCTURE ET ÉQUIPEMENT

L’infrastructure comprend deux types d’installation

— La serre nébulisante.

— La serre durcissante.

Serre pour la nébulisation ou la brume

TECHNIQUE DE MULTIPLICATION DE L’OLIVIER PAR BOUTURES HERBACÉES équipé de bacs de multiplication ou d’étagères où les boutures seront placées.

Les conditions environnementales sont contrôlées par :

  • chauffage de l’air ambiant et du substrat de la circulation de l’eau chaude par thermosiphon ou résistances électriques.
  • Refroidissement par air réalisé par refroidissement et ventilation.
  • humidification de l’environnement ambiant (proche de la saturation) par brouillard d’eau au-dessus des boutures

Serre de durcissement ou de durcissement

avant de les transférer à l’extérieur environnement, les jeunes boutures enracinées dans la serre de brouillard, passer par une phase d’adaptation sous la serre de durcissement.

ENLÈVEMENT DES BOUTURES

TECHNIQUE DE MULTIPLICATION DE L’OLIVIER PAR BOUTURES HERBACÉES Les boutures sont prélevées sur des étalons constituant un parc à bois d’authenticité variétale et de bon état phytosanitaire.

Période d’enlèvement des boutures

Il existe deux périodes favorables pour la collecte des

Boutures à savoir :

Printemps  : Mars — Avril.

Automne  : Septembre — Octobre.

NB  : — Le moment idéal pour l’échantillonnage est

-le activité de l’arbre est intense

— Le nombre de boutures prélevées sur un arbre adulte est d’environ 100 à 150 boutures.

PRÉPARATION DES BOUTURES

-Les boutures doivent être préparées et mises en serre dans les heures suivant la collecte car au-delà de 36 à 48 heures le pourcentage de rhizogenèse se détériore.

-À partir d’une branche de 40 à 50 cm, nous pouvons former 3 boutures de 10 à 12 cm de long avec 3 feuilles verticales après avoir éliminé les parties basales et apicales de la branche.

-les boutures sont faites en paquets de 25 pour faciliter leur manipulation.

Traitement hormonal des boutures

La base des boutures est trempée dans une solution hormonale rhizogène ( AIB ) Acide butyrique indol à une concentration de 3 000 à 6 000 ppm pour un temps de trempage de 6 à 10 secondes.

Configuration des boutures

Les boutures traitées aux hormones sont placées sur des comprimés de multiplication à raison de 500 à 600 boutures/m². La base des boutures est enterrée dans le substrat constitué de perlite ou de vermiculite.

Conditions de l’environnement

Les conditions les plus favorables pour la rhizonenèse sont :

  • Température ambiante de la serre de 21° à 26°C pendant la journée et 15°C la nuit.
  • Température du substrat : 18° à 22°C.
  • Humidité proche de la saturation 100%.

Les étapes de la rhizogenèse

Placé dans de telles conditions, les racines poussent

à la base des boutures passant les étapes suivantes :

-Entre le 8ème et le 16ème jour : formation d’un cals de guérison

-Entre le 16ème et le 20ème jour : apparition des premières ébauches de racines.

-A partir du 30ème jour : émission racine et croissance

-Après 60 à 80 jours, les boutures sont enracinées.

DURCISSEMENT DES BOUTURES

Après la libération des racines, les boutures sont transférées dans une serre de durcissement où les racines sont habillées, et transplanter dans des sacs en plastique d’une capacité de 1 ou 5 litres en utilisant un substrat composé de :

  • Terrain libre : 60%
  • Tourbe : 20%
  • Le fumier est bien décomposé : 20%.
  • Le séjour dans la serre durcissant dure 2 à 3 mois
  • les soins d’entretien se limitent à l’arrosage et éventuellement aux traitements fongiques.

Les semis seront retirés lorsque les conditions climatiques le permettront.

Les distances recommandées sont de 0,80 m à 1 m entre les rangées et 0,40 m sur la rangée. Les plantes resteront de 12 à 14 mois avant d’être transplantées dans des vergers

Planification des opérations

CONCLUSION TECHNIQUE DE MULTIPLICATION DE L’OLIVIER PAR COUPE D’HERBACESOURCE : ITAFV

Il est incontestable que les boutures herbacées ont des avantages par rapport aux autres modes de multiplication, ces avantages sont :

— vitesse d’obtention des semis

— homogénéité des semis.

— intensification de la production végétale

— élimination du handicap de greffage.

Cependant, malgré ces avantages, les boutures herbacées présente quelques inconvénients parmi d’autres፦

— Technicité et main-d’œuvre qualifiée

ARTICLES LIÉS