Différence entre assurance résidence principale et secondaire

Tu vas acheter ta deuxième maison ? Félicitations ! C’est à vous de passer des escapades du week-end, des vacances confortables ou la promesse d’une retraite tranquille dans votre propriété, au bord de la mer, à la montagne ou à la campagne. Mais si vous allez mourir pour emballer vos sacs maintenant, quelques petites formalités sont encore nécessaires avant de partir. En particulier, l’achat de biens et l’assurance contre les victimes.

La question de l’assurance liée à la résidence secondaire mérite un examen approfondi avec un expert en la matière. Dans cet article, l’équipe MyLife ne prétend pas l’exhaustivité, mais vise simplement à attirer votre attention sur les principaux éléments à considérer dans cette affaire.

A lire aussi : L'entretien d’un chat : comment s’y prendre ?

À l’étranger

Tout d’abord, vous devez savoir que l’assurance habitation n’est pas obligatoire dans tous les pays. Il sera donc nécessaire de se renseigner sur la législation du pays dans lequel votre propriété est située. Ceci a été spécifié, cette L’assurance est fortement recommandée pour protéger votre propriété même lorsqu’elle n’est pas obligatoire. Et c’est d’autant plus vrai, puisque vous ne pouvez occuper votre logement que sur une base ad hoc.

Sans vouloir jouer de mauvais oiseaux, rappelons que les maisons secondaires sont souvent des cibles faciles pour le vol ou le vandalisme. En outre, en cas de catastrophe, des retards qui surviennent parfois avant d’être informés peuvent aggraver les dommages. L’assurance fait la différence entre un épisode malheureux et un véritable désastre financier. De plus, si vos voisins ont été lésés, vous serez protégé, tout comme les voisins seraient indemnisés par votre assureur.

A voir aussi : Quels sont les poêles à bois les plus performants ?

Au Grand-Duché

Si votre résidence secondaire se trouve au Luxembourg, contactez votre assureur pour demander une prolongation de contrat pour votre résidence principale. Si, au contraire, votre propriété est à l’étranger, vous devez être conscient que votre entreprise locale ne sera pas en mesure de l’assurer. Il vous enverra ensuite à une société partenaire à l’étranger ou à un partenaire direct pour des sociétés qui sont des filiales luxembourgeoises de groupes internationaux.

Vous devez également vous rappeler d’évaluer les risques en fonction de l’emplacement géographique de votre maison.

Trouvez la bonne formule

Que vous ayez décidé de passer par la banque également responsable de votre financement ou directement auprès d’une compagnie d’assurance, vous devrez toujours définir la formule qui correspond à vos besoins et à la situation de votre résidence secondaire. Pour ce faire, il est recommandé de faire un inventaire de votre propriété et d’estimer leur valeur pour établir le plafond de remboursement. Vous devez également vous rappeler d’évaluer les risques en fonction de l’emplacement géographique de votre maison. Qu’il s’agisse d’une villa sur les hauteurs de Nice, sans voisinage direct, ou d’un appartement situé dans une résidence de vacances à la montagne, les risques ne seront pas les mêmes.

Mettez tous ces éléments sur la table et gardez-les bien à l’esprit lors du choix de telle ou telle formule. Prenez le temps d’analyser soigneusement chaque élément, éventuellement demandez aux voisins de votre deuxième maison la formule qu’ils ont choisie s’ils se trouvent dans une situation proche de la vôtre. Assurez-vous de poser toutes les questions possibles à l’expert auprès duquel vous souhaitez souscrire votre assurance.

Ne considérez jamais qu’un risque est couvert par défaut. Il vaut toujours mieux vérifier tout avant de signer que de le regretter quand il est trop tard.

Assurance contre les biens et accidents

Dans tous les cas, l’assurance habitation multirisque vous couvre contre les risques majeurs, y compris les incendies.

En général, les compagnies d’assurance garantissent également les risques suivants  :

  • responsabilité civile familiale (normalement, il est déjà inclus dans le contrat de résidence principale, de sorte que vous n’avez pas besoin d’entrer dans un deuxième) ;
  • rupture et fissures du vitrage ;
  • les systèmes de responsabilité civile immobilière, électrique et électronique ;
  • la protection juridique ;
  • aide au logement ;
  • le feu et les dangers connexes ;
  • vol ;
  • tempête, grêle, pression de neige et de glace, tremblement de terre ;
  • dommages électriques ;
  • les pertes indirectes ;
  • les dommages causés par l’eau et les biens ;

En cas de besoins particuliers, vous pouvez également signer des garanties facultatives. Dans tous les cas, tout cela doit être étudié avec votre assureur ou votre banquier qui peut vous offrir l’offre la plus appropriée. Ne considérez jamais qu’un risque est couvert par défaut. Il vaut toujours mieux vérifier tout avant de signer que de le regretter quand il est trop tard.

Autres types d’assurance

Outre l’assurance qui couvre les risques associés au logement lui-même, il est important de prendre en compte d’autres risques tels que liés au financement de la deuxième maison.

Par conséquent, l’assurance solde restant couvrira le remboursement total ou partiel de votre maison en cas de décès. C’est une solution de retraite très confortable pour vos proches qui peuvent ensuite continuer à profiter de cette deuxième maison. Dans une approche de la transmission de la richesse, il s’agit d’un élément à considérer sérieusement. Prenez rendez-vous avec votre conseiller bancaire ou votre assureur afin de déterminer les modalités (principal, durée du contrat, fréquence des paiements) si cela n’a pas été fait au moment où la question du financement a été résolue.

Une autre assurance supplémentaire contre le risque d’invalidité ou le risque de blessure peut compléter l’appareil. Enfin, l’ assurance mixte vie et décès , qui, comme son nom l’indique, permet de couvrir à la fois le capital viager garanti et le capital de décès Garantie.

Si vous louez votre maison pour de courtes périodes, il est recommandé de souscrire vous-même une assurance propriété.

Si vous louez votre deuxième maison

Pour couvrir les frais d’entretien, par exemple, ou rendre leur investissement rentable, certains choisissent de louer leur logement sur une base saisonnière. En termes d’assurance, l’offre diffère donc selon que vous louez votre maison pour une longue période ou pour une durée limitée.

Dans le cas d’une location à long terme, vous serez en mesure de protéger les murs et demander au locataire de souscrire une assurance habitation. Dans certains pays, la législation en vigueur exige que le locataire envoie une copie de la police d’assurance au propriétaire. N’oubliez pas de vérifier ce point. Si vous louez votre maison pour de courtes périodes (quelques jours ou semaines), alors il est recommandé d’acheter la propriété et l’assurance contre le blessures sur leurs propres. Approchez votre assureur qui sera en mesure de vous conseiller le mieux et de définir avec vous les garanties nécessaires.

En résumé, bien que l’assurance habitation et accidents ne soit pas toujours obligatoire dans le pays où se trouve la deuxième maison, c’est un rempart indispensable pour protéger votre maison et vos biens. Votre banquier ou assureur vous guidera pour trouver la formule la plus adaptée à votre emplacement.

ARTICLES LIÉS