Château de Maignelay-Montigny : une renaissance ambitieuse grâce à un projet immobilier

C’est à Maignelay-Montigny, dans l’Oise, qu’un château du XIIe siècle, abandonné depuis un demi-siècle et ayant accueilli François Ier et Louis XIII, pourrait, selon PicardieWeb, renaître grâce à un audacieux projet immobilier et un restaurant. Le permis de construire vient d’être déposé par l’architecte Guy Difftot pour créer une résidence senior sur ce site historique.

Un avenir prometteur se dessine pour un château historique qui pourrait bientôt rejoindre les rangs des monuments classés. Il y a un mois, une demande de classement a été déposée à la direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Cette initiative, jugée « essentielle » par l’investisseur, permettrait d’accéder à des aides de l’État pour sa réhabilitation. Si cette demande est acceptée, le château se joindra à la chapelle et aux églises déjà répertoriées dans la ville : Saint-Martin de Montigny et Sainte-Marie-Madeleine de Maignelay.

A lire en complément : Zoom sur l’investissement en LMNP dans l’ancien

Un château en ruines à la riche histoire

Le château, implanté à Maignelay-Montigny, a traversé les siècles, depuis le XIIe siècle, et a été le théâtre de nombreuses visites royales, accueillant François Ier et Louis XIII. Construit sur les vestiges d’un édifice médiéval, il connut son apogée sous la propriété de la prestigieuse famille de la Rochefoucauld. Victime de l’abandon et de multiples incendies, dont un en 2017 ayant ravagé sa toiture, il a eu plusieurs propriétaires et projets, tous avortés.

Une histoire de 60 ans de désillusion

Depuis 1965, le château a connu six propriétaires différents. En 1972, Ladislas Szabo, un sculpteur hongrois, a tenté de transformer le lieu en résidence pour artistes, mais le projet a échoué. Après lui, deux Allemands et une Polonaise ont envisagé d’en faire un hôtel-restaurant de luxe ou un lotissement de haut standing, sans jamais aboutir.

A lire en complément : Qu'est-ce que le portage salarial en immobilier ?

Un abandon progressif et des dégradations

Selon le maire Denis Flour, l’abandon du château a commencé dans les années 80, période durant laquelle il a souvent été pillé. Un incendie s’est déclaré, affaiblissant l’édifice. Face à cette situation, Jacqueline Girardeau, maire des années 90, a dû prendre deux arrêtés municipaux pour pousser le propriétaire de l’époque, Günther Knahl, à sécuriser le bâtiment.

Au fil des ans, la végétation envahissante et les dégradations ont terni l’éclat du château. En été 2017, un nouvel incendie a fait s’effondrer une partie du toit, laissant des stigmates visibles encore aujourd’hui. Ces événements marquent l’histoire tourmentée de ce monument, dont la renaissance dépend désormais de son éventuel classement.

Une renaissance espérée grâce à un projet immobilier et un restaurant

Guy Difftot, architecte local, a imaginé il y a 9 ans une résidence pour seniors au château de Maignelay-Montigny. Malgré deux tentatives infructueuses, il est déterminé à faire aboutir ce projet. Le programme prévoit :

  • 19 logements sur deux niveaux, adaptés aux seniors et aux personnes handicapées.
  • Rénovation des caves voûtées pour y aménager un restaurant.

Le restaurant ainsi que la résidence offriront des activités extérieures telles que le vélo et la pétanque. Soutenu par la municipalité, ce projet ambitieux est le plus avancé de tous ceux envisagés. L’architecte des Bâtiments de France a validé les propositions, et les documents sont actuellement examinés par la communauté de communes du Plateau picard.

Étude d’un projet d’aménagement du jardin

Un jardin multigénérationnel avec une centaine de logements est également envisagé. Les travaux démarreront une fois la restauration du château lancée, permettant de redonner vie à un patrimoine historique tout en répondant aux besoins contemporains.

Ce projet représente une formidable occasion de préserver et valoriser le patrimoine architectural tout en fournissant des logements adaptés et des espaces de loisirs pour les habitants.

Historique et ambitieux, ce sauvetage pourrait bientôt transformer ce château en un vibrant lieu de vie, alliant histoire et modernité.

ARTICLES LIÉS