Professionnels : quel est le coût réel de vos solutions d’encaissement ?

Les avancées technologiques permettent aujourd’hui aux professionnels de choisir des logiciels pour l’encaissement des clients. Ils servent également à enregistrer les achats, gérer le stock et les diverses opérations comptables ou fiscales. Ces derniers remplacent la traditionnelle caisse enregistreuse ou viennent la compléter. Il en existe un large choix sur le marché, avec une gamme de prix étendue. Ils peuvent aller de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros. Pour choisir, le coût est un facteur déterminant, mais d’autres critères entrent également en jeu.

Comment les différentes solutions de paiement se comparent-elles ?

Lorsqu’il s’agit de choisir une solution de paiement, via une banque en ligne par exemple, de nombreux critères entrent en jeu. C’est notamment le cas des fonctionnalités proposées, de l’adaptabilité de l’outil à son activité, ou encore de sa conformité avec la législation en vigueur.

A lire également : L'agenda publicitaire est-il une bonne idée ?

L’un des facteurs les importants concerne aussi le coût, à la fois pour l’entreprise et le client. Pour l’entreprise, le prix d’achat, l’abonnement et les frais de maintenance ont un impact sur la trésorerie. Ainsi, il faut bien comparer les offres disponibles avant de faire son choix.

Du côté des clients, les frais de traitement des cartes de crédit ou les virements bancaires ont également un impact sur l’attractivité de votre commerce. Optez alors pour une offre incluant des services complets et sans frais cachés. Certains spécialistes vous proposent ainsi des solutions de paiement innovantes et révolutionnaires. Vous pourriez alors opter pour un terminal mobile, une application qui scanne les chèques, transformer votre smartphone en solution de paiement, etc.

A lire en complément : Pourquoi acheter du mobilier de bureau sur Internet ?

Existe-t-il des coûts cachés associés aux solutions de paiement ?

Certains éditeurs proposent des prix de licence très attractifs, mais n’incluent pas certains services. Ils vont ainsi les surfacturer pour compenser le prix d’achat. On distingue clairement deux types de solutions de paiement :

  • ceux qui considèrent que les retraits, les rejets et autres opérations liées à l’utilisation de l’outil sont intégrés dans l’offre globale, sans surcoût ni option spécifique,
  • ceux qui les considèrent comme des services supplémentaires, afin de rentabiliser chacune d’entre elles.

La solution la plus abordable n’est alors pas forcément le meilleur choix, notamment celles qui sont gratuites. Il faut également penser à tous les services inclus. Voyez également si les maintenances sont déjà proposées ou non, car votre logiciel aura besoin de mises à jour et vous pourriez être amené à dépenser beaucoup en cas de problème. Il faut aussi faire quelques recherches approfondies pour ne pas se retrouver avec un logiciel qui coûte trop cher sur le long terme et choisir le meilleur rapport qualité-prix.

solution d'encaissement logiciel

Y a-t-il des avantages à utiliser une solution de paiement plutôt qu’une autre ?

Le choix de la solution de paiement va également dépendre d’autres critères comme le respect de la législation. En effet, le logiciel que vous utilisez doit respecter les conditions de la RGPD pour sécuriser les données des clients, et en cas de contrôle. C’est également valable pour les mises à jour.

Vous devez également prêter attention à la facilité d’utilisation. Le logiciel doit proposer une interface intuitive et simple, autant pour vos équipes que pour vos clients. De préférence, il doit offrir des délais de traitement rapides, pour éviter toute perte de temps. La satisfaction de vos clients est l’un des facteurs de fidélisation et de vente importants, alors ne la négligez pas.

Vous pouvez également comparer les différents frais, certains pouvant être moins élevés que d’autres. Sur des centaines voire des milliers de transactions à l’année, la différence sera importante pour votre entreprise.

Comment vous assurer que vous avez la meilleure offre pour votre entreprise ?

Il est également essentiel d’utiliser un logiciel adapté au type de commerce. Les fonctionnalités de l’outil dépendent en effet entièrement de ce critère. Penchez-vous alors sur vos besoins pour savoir ce qui convient le mieux.

Certains logiciels sont par exemple particulièrement intéressants pour des ventes à l’international. Ils permettent de gérer des comptes multidevises sans frais de change ou de transferts internationaux. D’autres sont particulièrement adaptés aux commerces indépendants (magasins, fleuristes, cafés, petits restaurants, boulangeries…). Ils proposent à ce titre toutes les fonctionnalités d’une caisse enregistreuse de base : gestion de la vente, journal de caisse, édition de tickets et reçus personnalisés, remises et promotions, etc.

Le meilleur moyen de choisir est de tester et d’évaluer les différents logiciels qui semblent vous correspondre. Vous pourrez ainsi faire un choix définitif. La plupart des éditeurs vous offrent la possibilité d’essayer le logiciel pendant une certaine durée, allant de 14 à 30 jours. Vous pouvez aussi vous fier aux différents tests et comparatifs en ligne.

ARTICLES LIÉS