Le jobbing : la solution pour arrondir vos fins de mois

Que vous soyez un étudiant, retraité ou salarié dans une entreprise, il est parfois difficile de joindre les deux bouts. La phrase « petit boulot pour arrondir ses fins de mois » est devenue récurrente sur les moteurs de recherche. Evidemment, votre activité principale est votre priorité mais un supplément de revenus ne serait pas de refus. Comment trouver ce supplément ? Réponse : avec le jobbing ! Vous ne connaissez pas ? Cet article vous propose de découvrir le concept.

A découvrir également : Quelle est la meilleure stratégie en trading ?

Le jobbing : un concept simple

Ça y est, vous êtes décidé à chercher un petit job pour arrondir vos fins de mois. Savez-vous que près de chez vous, il existe peut-être des gens qui n’ont pas le temps pour réaliser leur travaux de jardinage, par exemple ? Vous avez des talents pour le jardinage ? Cette mission peut donc vous intéresser. Alors, pas la peine de faire le tour du quartier pour voir si quelqu’un a une mission de jardinage, il vous suffit de chercher en ligne sur des plateformes de jobbing.

Vous aurez compris que le concept du jobbing est simple : il s’agit de mettre en relation des personnes qui n’ont ni le temps ni les compétences pour la réalisation d’une tâche à une personne qui est apte à la réaliser. Il peut s’agir de compétences manuelles (comme l’exemple du jardinage) mais aussi de compétences intellectuelles (traduction, informatique, etc.). Les prestations du jobber sont rémunérées à l’heure ou à la mission.

Lire également : Comment reprendre une entreprise ?

Les avantages du jobbing

Le jobbing est un concept intéressant pour arrondir vos fins de mois si vous avez des compétences à échanger contre une rémunération ponctuelle. Mais les avantages du jobbing peuvent être encore plus concrets à savoir : un champ de prestations illimité, la diversité des prestataires, l’éventualité d’une reconversion.

En optant pour le jobbing, vous n’êtes pas limité par les offres d’emploi classiques d’un boulot à temps partiel : vendeur, serveur, etc. En effet, vous pouvez profiter de tous vos talents pour proposer vos services. Vous aimez le shopping ? Être personnal shopper peut vous convenir. Vous aimez chiner en brocantes ? Sachez que des collectionneurs paient pour que vous chiniez en brocantes à leur place.

Outre la diversité des prestations, le jobbing concerne aussi toute une diversité de prestataires. Ne vous arrêtez pas au stéréotype « du petit jeune qui cherche un job étudiant », même à plus de 50 ans, vous pouvez trouver un petit boulot qui vous correspond. Étudiant, salarié, retraité, tout le monde peut prétendre au profil du jobber.

Enfin, le jobbing vous offre l’opportunité d’exercer votre passion sans risquer autant que l’entrepreneuriat. En effet, en cumulant les missions dans le cadre du jobbing et votre travail principal, vous pourrez profiter de votre statut de salarié tout en étudiant tranquillement l’éventualité d’une reconversion.

Les missions et tarifs dans le jobbing

Source de revenus complémentaires pour certains, le jobbing est devenu un véritable mode de vie pour d’autres. Cependant, certaines missions sont plus recherchées que d’autres.

Le baby sitting est une valeur sûre dans le jobbing. Il y a tellement de demandes que vous trouverez sûrement une offre près de chez vous. Les parents sont exigeants et vous devez mettre en avant votre fiabilité et votre responsabilité. Le tarif moyen pour le job de babysitter est de 10€ de l’heure. Si vous êtes plus à l’aise avec les animaux, il y a aussi le pet sitting. Les dog sitters peuvent gagner jusqu’à 15€ de l’heure.

Pour les plus patients, le soutien scolaire est aussi un petit boulot qui cartonne. Les parents n’ont pas forcément les qualités de pédagogues liés à cette activité. Votre expérience et vos études sont les atouts qui vous donneront accès à des missions de soutien scolaire. Rémunéré entre 12 et 17€ de l’heure, les résultats de votre élève vous assureront une mission en continue voire des recommandations auprès d’autres parents.

Pour des travaux plus pointus comme la traduction, vous pouvez escompter des rémunérations allant jusqu’à 40€ de l’heure selon la technicité recherchée. Et enfin pour les prestations manuelles type bricolage ou jardinage, les tarifs varient entre 12€ et 15€ de l’heure, de quoi mettre du beurre dans vos épinards.

ARTICLES LIÉS