Comment ouvrir son propre cabinet d’avocat

Vous êtes actuellement un collaborateur au sein d’un cabinet ? Vous envisagez de travailler à votre compte dans le futur ? Pour ouvrir son propre cabinet d’avocat, il faut obligatoirement prendre en compte plusieurs critères. Cet article vous dit tout ce que vous devez savoir à ce sujet pour bien démarrer.

Vérifier que vous respectez les conditions d’exercice de la profession

Pour être un avocat, il faut avoir certains diplômes, réussir l’examen du barreau, etc. En effet, cette profession est règlementée. Avant de pouvoir ouvrir un cabinet comme celui d’Avocat Vaissiere, il faut respecter toutes les conditions nécessaires. Par exemple, pour pouvoir exercer le métier d’avocat en France, il faut être un avocat inscrit auprès du barreau dont dépend le cabinet où l’on travaille et être de nationalité européenne. Le document d’inscription au barreau doit être photocopié et déposé en même temps que les autres documents. Le conseil national des barreaux est l’organisme qui se charge des mentions de spécialisation et des certificats. Ainsi, pour en avoir un, il faut se rendre à leur siège.

A lire aussi : Le nettoyage cryogénique : un vrai atout pour les entreprises

Choisir la forme de votre structure

Un cabinet d’avocat peut avoir plusieurs formes. En effet, la profession d’avocat qui est indépendante et libérale, peut être exercé en société civile professionnelle, à titre individuel, en société commerciale, en association, en société d’exercice libéral. Ceux qui préfèrent travailler seuls doivent se tourner vers le statut d’entreprise individuelle. Aujourd’hui, il est très facile de trouver des avocats avec qui s’associer. Les structures qui proposent ce genre de services sont très nombreuses. Parmi elles, nous pouvons citer la SCP (Société civile professionnelle), l’AARPI (association d’avocats à responsabilité professionnelle individuelle), la SEL (société d’exercice libéral), les SAS, les SARL, les SCA, la SAS, etc. Lorsqu’on possède son propre cabinet d’avocat, il n’est en aucun cas possible de s’associer à des sociétés en commandites ou à des SNC.

Bien vous entourer

A voir aussi : Comment reprendre une entreprise?

Avant de prendre des décisions concernant l’ouverture de son cabinet d’avocat, il est plus prudent de se faire conseiller par des professionnels. Pour bénéficier des meilleures recommandations, il faut contacter l’ANAAFA (Association Nationale d’Assistance Administrative et fiscale dédiée aux Avocats), le barreau entrepreneurial, le Réseau Structure Nationale, l’UJA (union des jeunes avocats ou la FNUJA (Fédération Nationale des Unions de jeunes Avocats). Les personnes qui travaillent dans ces différentes structures vont répondre efficacement à vos questions pour vous aider à prendre les meilleures décisions. Il faudra également apprendre à développer sa propre clientèle.

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!