Trois raisons d’intégrer une formation en alternance en 2023

Aujourd’hui, il est devenu bien plus facile qu’autrefois de se former à un nouveau métier. Il suffit en effet d’avoir une connexion internet et de suivre une formation en ligne sur un métier du numérique. Toutefois, pour cet article, ce n’est pas de cela que nous allons parler, mais des formations en alternance avec donc un apprentissage dans des conditions réelles d’entreprise. Sans plus attendre, voici trois raisons de sauter le pas !

Acquérir de l’expérience professionnelle sans pression

L’un des principaux avantages d’une formation en alternance, c’est qu’elle vous permet de mettre en pratique les connaissances théoriques que vous apprenez en cours. Cela dit, comme vous gardez le statut d’apprentis, vous n’avez évidemment pas la même pression qu’un salarié classique qui se doit d’apporter davantage de résultats. Bien sûr, vous aurez tout de même des responsabilités puisqu’on vous confiera des tâches réelles. 

Lire également : Professionnels : quel est le coût réel de vos solutions d'encaissement ?

Néanmoins, selon nous, c’est souvent plus formateur d’apprendre avec ce statut plutôt que d’être embauché après une formation théorique et de tout découvrir d’un coup.

Obtenir un diplôme reconnu

Les formations en alternance sont souvent proposées par des établissements d’enseignement supérieur ou des centres reconnus par l’état (cliquez ici pour avoir un exemple). Elles délivrent en général des diplômes de niveau bac+2 à bac+5, comme des DUT, des BTS, des licences, des masters ou bien des diplômes d’ingénieur. De fait, votre CV sera plus fourni et vous devriez être embauché bien plus facilement qu’auparavant.

A voir aussi : Les strategies marketing les plus efficaces pour booster votre business

Profiter d’un statut avantageux sur le papier

Enfin, si les formations par alternance ont autant de succès, c’est parce que vous êtes payé durant vos études. Ainsi, même si vous avez un petit budget au quotidien, vous pouvez débuter votre apprentissage sans crainte des lendemains difficiles. N’oublions pas qu’aujourd’hui en France, de nombreux étudiants sont obligés d’exercer un petit boulot à côté de leurs études pour pouvoir se loger et se nourrir. C’est déjà quelque chose en moins à penser !

ARTICLES LIÉS