Quelles sont les bonnes SCPI ?

Créés pour assurer l’investissement dans l’immobilier de l’entreprise, les SPCI sont des Sociétés Civiles de Placement Immobilier. Encore appelée pierre-papier, elles ont pour objectif de rassembler plusieurs personnes ou acteurs dans un même projet immobilier d’ampleur. De nos jours, l’investissement dans les SPCI est fortement recommandé pour diversifier son patrimoine. Mais leur variété et leurs diversités représentent un obstacle pour bon nombre de personnes. En effet, les investisseurs ont du mal à opter pour les SPCI plus rentables parmi les nombreuses disponibles sur le marché.

Quelles sont les SPCI les plus rentables ?

Pour identifier les SPCI les plus rentables, l’investisseur doit concentrer ses attentions sur plusieurs axes. Primo, il doit vérifier le taux de distribution actuel de la SPCI. C’est un indicateur qui permet d’obtenir une idée précise du rendement que chaque SPCI peut générer. Cependant, cet indicateur indique l’état de santé sur une période donnée. Elle n’assure pas un rendement équivalent pour les années à venir. Pour cela, l’investisseur doit consulter le taux d’occupation des biens immobiliers d’une SPCI.

A voir aussi : Et si vous ouvriez votre agence immobilière ?

Ce dernier permet d’obtenir plus de précisions sur la santé de la société. Il joue un rôle prépondérant sur le taux de distribution. En effet, plus les biens acquis par une SPCI de rendement sont occupés, plus celle-ci touche de loyers qui seront redistribués. Par conséquent, une SPCI sera parmi les plus rentables si elle présente au moins un taux d’occupation de 90 %. Plus le taux d’occupation est proche de 100 %, plus la rentabilité de la SPCI est confirmée. Toutefois, la rentabilité d’une SPCI dépend aussi de son type.

Quels sont les types de SPCI ?

Il existe essentiellement deux types de SPCI à savoir : les SPCI de rendement et les SPCI fiscales. Le SPCI de rendement permet de percevoir un revenu locatif tandis que la SPCI fiscale génère une réduction d’impôt sur le revenu en fonction de la loi fiscale correspondante. Par rapport aux SPCI fiscales, les SPCI de rendement sont considérés comme les plus rentables.

A voir aussi : Quels sont les meilleurs taux immobiliers ?

Les SPCI de rendements

Ce sont des véhicules de placements collectifs gérés par des sociétés de gestion. La SPCI achète et gère des biens immobiliers professionnels puis les loue à travers des baux commerciaux. Elle est essentiellement composée de bureaux, d’entrepôts, de locaux d’activité, de centres d’affaires, logements et de résidences (hôtelières, seniors, étudiantes, etc.). Cette SPCI a pour objectif la distribution d’un revenu et la revalorisation progressive du patrimoine.

Les SPCI de rendement sont constituées de plusieurs catégories. On distingue entre autres les SPCI diversifiées, les SPCI de bureaux et les SPCI de commerces. Ces dernières représentent une grande partie des SPCI de rendement. Le rendement attractif n’est pas le seul avantage de cette SPCI. Elle présente aussi des risques mutualisés et mesurés par rapport à d’autres investissements. Cependant, son risque réside dans la durée de conservation. Celle recommandée est de 10 ans. En plus, cette SPCI est peu liquide, les revenus distribués ne sont pas garantis ainsi que le capital.

white modern cement building under blue sky

Les SPCI fiscales

Composés par des immobiliers résidentiels, ces SPCI permettent de réduire ses impôts tout en investissant. En fonction du dispositif fiscal visé, cette SPCI acquiert des immeubles neufs ou à rénover. Dans cette logique, on distingue essentiellement 7 variétés de SPCI fiscales. Il s’agit entre autres de : SPCI Pinel, SPCI Malraux, SPCI du Déficit foncier, SPCI de plus-value, les Parts en démembrement de propriété, SPCI de valorisation et SPCI de défiscalisation. En plus de l’avantage fiscal, cette SPCI ne présente pas de contrainte de gestion.

Plutôt, elle présente une mutualisation locative et une souplesse d’investissement. Cependant, les SPCI fiscales présentent aussi plusieurs risques. Primo, la réduction d’impôt sur le revenu n’est ni reportable, ni restituable. Secundo, vos parts peuvent être bloquées toute la durée de vie de la SPCI. Tertio, en cas de cession de vos parts, vous êtes susceptible de perdre l’intégralité des avantages fiscaux. Par conséquent, vous allez devoir rembourser les avantages que vous avez déjà perçus.

ARTICLES LIÉS