Comment résilier son assurance auto ?

Tout conducteur de véhicule ou tout détenteur se doit obligatoirement d’avoir une assurance automobile. C’est un document de garantie qui permet de couvrir les dommages matériels au véhicule, y compris en cas d’accident sans tiers responsable. Mais il peut arriver que l’assureur ou l’assuré décide de résilier son assurance pour plusieurs motifs. Quels sont ses motifs et comment résilier à son assurance ?

Quels sont les motifs de résiliation à une assurance auto ?

Plusieurs sont les motifs qui peuvent conduire à aune résiliation de l’assurance auto. Ses motifs sont classés en deux grandes catégories.
-Les motifs de résiliations par l’assuré :
Résiliation par la loi de Hamon: avec cette loi, l’assuré peut résilier à son contrat sans aucun motif juste une année après. Mais il est nécessaire que cette résiliation s’accompagne d’une nouvelle souscription de contrat chez le même assureur ou chez un concurrent.
Résiliation par la loi Châtel: cette loi permet à l’assuré de résilier son contrat dès qu’il envoie à l’avance (deux mois avant l’échéance) une lettre.
Résiliation suite à la vente du véhicule: il est obligatoire de préciser la date de vente. Le contrat est donc annulé le lendemain de la déclaration en attendant une résiliation après la réception d’une lettre de recommandation.
Résiliation suite à la perte du véhicule : il peut arriver qu’on perde le véhicule par incendie ou un braquage. Une fois que cette disparition n’est pas prévue dans le contrat d’assurance auto, ce dernier est résilié automatiquement après déclaration. L’assureur doit rembourser au prorata la durée entre la période de disparition et la période de résiliation.
-Les motifs de résiliations par l’assureur :
Résiliation suite à un risque élevé : le contrat d’assurance auto est défini en fonction des risques que courent le véhicule et le conducteur. Si l’assureur constate une élévation du niveau de risque au cours du temps le contrat peut-être résilier.
Résiliation suite à un sinistre : l’assureur peut se permettre de rompre le contrat si l’assuré commet une infraction au code de la route ou si ce dernier conduit en état d’ivresse.
Résiliation suite à un non-paiement des primes : les primes doivent être soldées au plus tard dans les dix jours après l’échéance. Si l’assuré ne respecte pas l’assureur peut résilier le contrat.

A lire en complément : Quels sont les conditions pour louer une voiture ?

Quelles sont les démarches pour résilier une assurance auto ?

Déjà, on sait que les raisons qui peuvent conduire à rompre avec son contrat d’assurance auto sont nombreuses. Mais la question pertinente est comment le faire. Ainsi, quelques soient les raisons, les étapes de résiliations restent les mêmes. On a dans l’ordre :
-la recherche d’un nouvel assureur : il est impératif de trouver un nouvel assureur avant de mettre fin à l’assurance en cours. Autrement dit, vous ne pouvez pas conduire sans assurance.
– la souscription : une fois le nouvel assureur trouvé, tâchez de vous souscrire selon vos besoins. Il lui reviendra de résilier l’ancien contrat.
-la lettre de recommandation : c’est possible d’appuyer sa demande par une lettre de recommandation connue sous le nom de lettre de résiliation d’assurance automobile.

A lire aussi : Développement des stations Bioéthanol

ARTICLES LIÉS