Comment savoir si une personne est sous hypnose ?

Suis-je vraiment en état d’hypnose ? Je me souviens quand j’ai commencé l’auto-hypnose, il y avait une chose qui me hantait :

Et la même chose quand je faisais mes séances d’hypnothérapie : la personne est-elle vraiment en état d’hypnose ?

Lire également : Noël 2021 : les traditionnels téléfilms diffusés à la télé à partir du 01 novembre

Et c’est tout à fait normal, cet état d’hypnose a quelque chose de fascinant .

Quand c’est la première fois, on ne sait pas à quoi s’attendre.

Et évidemment, nous avons beaucoup d’idées en tête sur ce que cela devrait être, nous imaginons beaucoup de choses. Certains s’imaginent perdre conscience, d’autres dorment ou même flottent, sont complètement vaporisés, se sentent légers ou complètement lourds, ne sont pas capables de bouger ou de parler, etc.

A lire également : Que mettre dans une trousse de voyage ?

Et ce qui se passe dans la vraie vie est… souvent très différent.

Lorsque vous êtes hypnotisé par quelqu’un d’autre, vous avez tendance à ressentir « plus de choses », parce que vous vous laissez totalement guider et il peut y avoir ce sentiment de de lâcher prise, de relaxation physique ou mentale (ou les deux)… bien que ce ne soit pas toujours le cas et encore moins une condition préalable pour savoir si l’on a vraiment été hypnotisé.

Mais lorsque vous pratiquez l’auto-hypnose, vous êtes acteur et spectateur, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Cela nous amène à penser que nous avons connu une transe moins « profonde », alors que ce n’est pas nécessairement le cas. Juste une transe plus équilibrée entre conscient et inconscient.

Pour être plus précis et répondre à la première question (oui, je sais que j’ai tendance à tout dire… J’adore ! !) : Il y a des signes que vous pouvez voir :

  • relaxation
  • REM (mouvements oculaires rapides ==> tremblement des paupières)
  • déglutition plus fréquente
  • sensation de lourdeur ou de légèreté
  • respiration profonde
  • mouvements psychomoteurs

Mais… et c’est là que réside l’astuce… vous pouvez très bien être dans un état d’hypnose sans ressentir aucune ces panneaux.

Vous voulez savoir comment vous y prendre ?

Oubliez la question de savoir si vous êtes là ou non et faites simplement votre induction, votre approfondissement et votre protocole… En fait, c’est comme avant de commencer à travailler sur quelque chose que vous vous demandiez : « D’accord, suis-je concentré ici ? Tu ne le crois pas ? … eh bien j’attends encore un peu… OK je suis plutôt concentré, j’y vais »

Tu ne le fais jamais, n’est-ce pas ? Vous commencez à travailler et la concentration arrive… ou pas.

Il en va de même pour l’auto-hypnose, ne vous demandez pas si vous êtes là ou non. Faites ce que vous avez à faire… et l’état d’hypnose sera là.

Ce que vous allez faire pendant la session vous sera toujours bénéfique… simplement parce que vous prenez ce temps pour vous-même.

ARTICLES LIÉS