Comment respirer lors d’un saut en parachute ?

Avez-vous des craintes au sujet de comment respirer lors d’un saut en parachute ? C’est normal que de pareilles inquiétudes commencent à vous hanter. Notez que, pendant un saut de ce type, la respiration peut s’effectuer dans de bonnes conditions si vous savez ce qu’il faut faire. Vous n’aurez qu’à suivre des conseils utiles donnés dans ce sens pour parachuter en toute liberté. Voici à juste titre quelques astuces qui vous aideront à bien inspirer et expirer de l’air durant votre chute libre.

Voici comment s’effectue la respiration au cours d’un saut en parachute

C’est normal de chercher à savoir comment respirer lors d’un saut en parachute. En effet, il s’agit d’une question que posent souvent ceux qui se lancent pour la première fois dans une telle aventure. Alors, pendant votre descente, essayez d’inspirer et d’expirer de l’air par les narines.

A lire également : Quel est l'instrument de musique le plus connu ?

Faites comme si vous étiez sur la terre. Tout blocage de respiration est contre-indiqué. Ne cherchez pas non plus à respirer par la bouche. La pression de l’air en altitude est tellement forte au point de compliquer votre exercice d’inspiration et d’expiration. C’est pourquoi vous ne devez pas souffrir de la tuberculose ni du rhumatisme avant de faire votre chute libre.

Pour amplement vous aider, suivez les conseils de votre moniteur si vous faites un saut en tandem. Toutefois, s’il s’agit d’un parachutisme solitaire, considérez les astuces susmentionnées. Il peut arriver que vous ayez une bouteille d’oxygène si l’altitude dépasse les 4000 mètres. Vous pourrez dans ce cas respirer sans problème.

A lire aussi : Quel arbuste pour une haie brise vue ?

L’âge à avoir avant le parachutisme

Tout mineur dont l’âge excède 14 ans peut parachuter. Vous avez seulement l’obligation de présenter une autorisation parentale avant de faire la descente depuis l’altitude. De la même manière, tout adulte ayant jusqu’à 70 ans peut se lancer dans une aventure de parachutisme. Il suffit que votre gabarit pèse au moins 40 kg.

De plus, la masse corporelle souhaitée tourne autour de 90 kg et 95 kg en tandem. Retenez également que pour votre première expérience dans ce domaine, vous serez guidé par un moniteur avéré. Ce dernier vous aidera à dompter la peur et à apprendre certaines notions pratiques afférentes au parachutisme.

Envie de connaître la période où il est important d’effectuer une chute libre depuis un avion ? Gardez à l’esprit qu’un saut dans l’air est idéal en été ou en printemps. C’est aussi possible en automne, mais déconseillé en hiver. Vous avez besoin de deux parachutes, d’un casque, d’un harnais et d’une combinaison pour réussir l’opération.

Quelle situation sanitaire avoir avant de parachuter ?

respirer lors d’un saut en parachute

Avant de vous jeter dans l’air, assurez-vous que vous ne souffriez d’aucun mal d’ORL. Si vous ressentez des problèmes oto-rhino-laryngologistes, n’essayez surtout pas de faire un saut en parachute. Cela pourrait encore empirer votre situation.

En fait, à cause de la forte pression d’air remarquée en altitude, vous pourrez ainsi avoir certaines complications respiratoires. Si vous avez donc la toux, traitez-la d’abord avant de sauter. Avez-vous le rhume ou la sinusite ? Contactez votre médecin. En dehors des maladies d’ORL, vous ne devez pas non plus avoir des problèmes dorsaux.

Les problèmes lombaires sont aussi à considérer. Il est donc important de faire un bilan de santé avant de parachuter. D’ailleurs, certains centres demandent un examen médical avant de vous permettre toute opération de parachutisme. Retenez de plus que la présence d’un virus dans votre corps n’a aucun impact sur votre saut en parachute. N’oubliez pas de porter vos lunettes afin d’éviter les maux d’yeux.

Parachutisme et les vertiges

Avez-vous le mal de l’air ? Sentez-vous régulièrement les vertiges ? Tout cela ne constitue pas déjà un handicap qui pourrait vous empêcher de faire le parachutisme. Même si vous vivez ces genres de situations, vous pouvez tout de même contempler les paysages au cours d’un saut avec le parachute. Retenez que les vertiges sont une peur anticipée du vide qui débouche souvent sur une perte d’équilibre.

Du moment où il s’agit d’une phobie avant l’action, vous pouvez surmonter cela si vous le décidez réellement. Une fois que vous serez à une altitude de 4000 mètres de la terre, vous comprendrez qu’une situation de déséquilibre est impossible.

La preuve, vous n’aurez aucun support physique sur lequel vous poserez vos pieds. Vous serez donc dans l’air. C’est une autre sensation que vous aurez dans ce cas. De plus, les experts en parachutisme ont également eu cette crainte dès leur premier essai. Vous êtes donc sur la bonne voie.

ARTICLES LIÉS