Comment éviter l’oxydation du vin ?

Le vin est un accompagnement précieux dont la conservation est risquée en raison de sa célérité à devenir acide. Si vous désirez connaître quelques astuces pour éviter l’oxydation de vos vins, vous aurez de plus amples détails dans le présent article.

Comment éviter l’oxydation d’un vin blanc ?

L’oxydation d’un vin ne présente pas les mêmes symptômes ni les ni le même processus selon qu’il soit blanc ou rouge. Ainsi pour éviter que votre blanc ne soit un désagrément pour les papilles gustatives, il faut que des précautions soient prises depuis la fabrication jusqu’à la conservation.

A lire également : Comment jouer au casino en Belgique ?

En ce qui concerne la fabrication, la technique consiste à assurer le contrôle de l’oxygène pendant tout le processus de vinification. Elle revient par ricochet, à prévenir l’activation des substances comme la quinone lors du processus. Ensuite, le polyphénol est une substance facilement oxydable qui est très nuisible. Il faudrait donc  lors du  soutirage, s’abstenir de choisir des moûts avec une forte concentration en polyphénol afin d’éviter l’oxydation de votre vin. Vous pouvez orienter vos choix de moûts en faisant recours à des agents de collage qui aideront à la sélection.

Par ailleurs, lors de la conservation, il vous revient de respecter les précautions nécessaires pour éviter l’oxydation de votre vin. Il faudrait de ce fait, s’abstenir de tout ajout d’oxygène durant le processus. Aussi, pendant la conservation du vin blanc, il faudrait vérifier régulièrement la température et éviter au maximum les températures élevées. Il doit être conservé dans une température assez basse pour éluder toute forme d’oxydation. Dans le même sens, il faudra veiller à suivre le potentiel électrothermique de votre vin. Ce contrôle technique vous permettra de connaître le statut de votre vin, s’il est normal ou le cas où il y aurait une célérité anormale de son acidité. Ce contrôle permet de s’y prendre assez tôt afin de prévenir l’oxydation ou d’y remédier.

A découvrir également : Comment faire un bon smoothie maison ?

Quelles solutions naturelles pour éviter l’oxydation du vin rouge ?

Un vin trop acide est d’une agressivité notoire pour vos papilles gustatives. Vous pouvez corriger le début d’acidité lors de la vinification en utilisant de l’acide tartrique. Cependant, il serait plus sain d’éviter l’oxydation avec des astuces plus naturelles. Ainsi, comme astuce naturelle, vous pourriez vendanger  plutôt vos raisins même si cela n’est pas sans risque. Par ailleurs, l’utilisation de la levure œnologique est d’une efficacité remarquable, en ce sens qu’elle permet de gérer le niveau d’alcool tout agissant sur l’acidité. Vous avez la possibilité de retrouver sur le marché, une variété de levures œnologiques. Ils jouent un rôle considérable et naturel pour l’acidité de vos moûts de raisins.

Quelques recommandations d’agrovin à ne pas prendre à la légère.

Lorsque toutes les précautions ont été prises lors de la fabrication et de la conservation du vin, il est nécessaire de veiller au strict respect de certaines précautions particulières. En effet, les techniques pour éviter l’oxydation peuvent varier d’un vignoble à un autre. Cependant, il est indispensable que certains éléments soient obligatoirement pris en compte.

Ainsi, la vérification du potentiel RedOX est d’une importance capitale pour éviter l’oxydation de votre vin. Cette précaution est indispensable et se doit d’être régulièrement respectée.  La température est également un facteur nécessaire dans la prévention de l’oxydation de votre vin. A ces éléments importants, s’ajoute l’utilisation d’antioxydants de votre choix.

ARTICLES LIÉS