Astuces pour soulager les maux de la grossesse

La grossesse est une période merveilleuse dans la vie de la femme. Cependant, les neuf mois de gestation ne sont pas forcément de tout repos. En effet, la femme enceinte est sujette à des maux et troubles différents, et ce, notamment durant le premier et le dernier trimestre.

Nausées, vomissements, jambes lourdes, constipation… Ce n’est pas toujours la vie en rose chez les futures mamans ! Heureusement, il existe de nombreuses astuces simples qui vous permettront d’atténuer les petits ennuis de la grossesse.

A découvrir également : Où acheter vos CBD légalement en France ?

Se reposer autant que possible

Les femmes enceintes sont souvent fatiguées. De ce fait, mesdames, il est primordial de vous reposer au maximum au cours de la journée. Et pour cela, vous avez besoin d’un matelas de qualité qui vous procure un confort parfait.

Pour trouver la pièce de couchage qui répond à vos besoins, jetez un coup d’œil à un test comparatif matelas. Vous pouvez entre autres vous aider d’un guide d’achat lors du choix du type de matelas que vous souhaitez installer chez vous.

Lire également : Quelle catégorie de masque choisir contre le Covid ?

Ensuite, n’hésitez pas à accumuler les oreillers et les coussins sur le lit pour profiter d’un confort optimal. Vous pouvez les caler derrière votre dos pour mieux vous soutenir, les placer au niveau du ventre lorsque vous êtes allongée sur le côté ou encore élever vos jambes avec pour vous mettre plus à l’aise.

Ce sont tout autant d’astuces qui vous permettront d’améliorer votre sommeil, entre autres. L’insomnie chez la femme enceinte étant un phénomène bien courant…

Dans le cas des femmes actives, pensez à prendre des pauses régulières au bureau. Si vous en avez la possibilité, allongez-vous pendant un petit moment dans la salle de détente après le déjeuner. Les siestes sont aussi fortement recommandées afin de ne pas trop solliciter votre corps.

Revoyez vos habitudes alimentaires

Vous pouvez atténuer les nausées, les brûlures d’estomac et les ballonnements en faisant attention à ce que vous consommez ; et à votre façon de manger. En principe, il est conseillé à la femme enceinte d’écouter son corps tout particulièrement pendant le premier trimestre.

Choisissez ainsi des aliments qui vous mettent en appétit, et mangez par petites portions pour anticiper les vomissements. Vous pouvez fractionner votre alimentation en prenant jusqu’à 6 petits repas par jour — voire plus s’il le faut.

Pour ce qui est de la qualité de votre alimentation, bannissez les aliments irritants de votre régime. Citons : la caféine, les épices ainsi que les aliments acides.

Évitez aussi de consommer des menus riches en gras ou encore les assiettes qui dégagent une odeur trop forte qui peut provoquer des haut-le-cœur.

Par contre, vous pouvez faire le plein de fibres pour lutter contre la constipation qui est fréquente durant la grossesse. Et enfin, n’oubliez bien évidemment pas de vous hydrater régulièrement.

Ne négligez pas les activités physiques

Être enceinte ne vous empêche aucunement de pratiquer un peu de sport. Privilégiez les activités douces qui ne vous exposent pas aux chutes ou aux chocs intenses.

Si vous n’avez jamais été spécialement sportive, vous pouvez pratiquer la marche tous les jours. Ce faisant, la sensation de jambes lourdes est moins forte car la circulation sanguine est activée dans les parties inférieures de votre corps.

Pour celles qui avaient l’habitude de pratiquer du sport avant la grossesse, vous pouvez par exemple opter pour l’aquagym, la bicyclette stationnaire ou encore l’aérobique.

Tout ceci, avec une intensité modérée pour éviter la fatigue générale. N’oubliez pas que vous n’avez pas besoin d’efforts inutiles.

Quoi qu’il en soit, bouger peut vous aider à améliorer vos nuits, car votre corps accueillera mieux le sommeil. Et enfin, durant le troisième trimestre, que diriez-vous de vous mettre au yoga ? Pratique pour les préparations prénatales !

Enfin bref, pour mieux vivre votre grossesse, vous pouvez compter sur des astuces aussi simples qu’efficaces. Si vous ressentez toutefois que vous avez vraiment du mal à supporter vos maux de grossesse, il est préférable d’en parler à votre sage-femme.

ARTICLES LIÉS