Rouler sans assurance : les risques

Le saviez-vous ? D’après les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière en France, c’est près de 700 000 automobilistes qui roulent sans assurance. Faites-vous partie de ces personnes ? Pourtant, vous devez le connaître : rouler sans assurance représente un délit. Pour vous convaincre de souscrire une assurance auto, prenez connaissance des risques que vous encourez en prenant le volant sans assurance.

Le défaut d’assurance, un délit

La souscription d’un contrat d’assurance automobile est obligatoire auquel devra se plier tout propriétaire d’un véhicule à moteur. Oui, vous pouvez vous dire que votre voiture ne fait qu’une dizaine de kilomètres par mois et que vous ne le prenez que pour aller faire les courses dans la rue à côté. Même si vous n’utilisez pas beaucoup votre voiture, vous devez respecter cette obligation.

A lire aussi : Le plus large choix de vinyls pour les voitures !

Si on se réfère à l’article L211-1 du Code des Assurances, il faut prendre au moins la protection minimum de la responsabilité civile. Cette dernière permet la couverture des dommages corporels et matériels causés à une entité tierce en cas d’incident. Ceci dit, votre contrat d’assurance ne vous coûtera pas forcément une fortune.

Si vous vous faites contrôler par les forces de l’ordre et si vous n’êtes pas en mesure de présenter un justificatif de la couverture de votre voiture par une assurance auto, on évoque le défaut d’assurance. Il s’agit là d’un délit qui peut être lourdement sanctionné.

A lire aussi : Comment remplir le certificat Cerfa 13750 ?

Les sanctions en cas de défaut d’assurance

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, la conduite sans assurance est un délit. Lors des contrôles routiers, ne cherchez pas à mentir au policier ou au gendarme, car ils ont accès au Fichier des Véhicules Assurés pour vérifier si votre voiture est assurée ou non.

Si vous faites prendre par les forces de l’ordre pour défaut d’assurance, vous risquez une amende de 3 750 euros et une suspension de permis pour trois années. On peut également vous confisquer ou immobiliser votre voiture et vous obliger à faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Dans certains cas, notamment en fonction de la situation du conducteur et de la période pendant laquelle son véhicule n’a pas été assuré, le conducteur peut aussi s’exposer à des peines complémentaires comme un travail d’intérêt général ou une peine de jours-amende. Les autorités compétentes peuvent aller jusqu’à annuler son permis de conduire avec interdiction de demande de délivrance de nouveau permis, à interdire le conducteur d’être au volant de certains véhicules pour une certaine durée.

D’importantes conséquences en cas d’accident responsable

Si votre responsabilité est engagée en cas d’accident et que vous n’avez pas d’assurance auto, c’est encore un autre problème. Certes, la victime pourra avoir une indemnisation du Fonds de Garantie Automobile, mais cet organisme se tournera vers vous tôt ou tard pour exiger un remboursement. Il peut même vous poursuivre en justice et demander plusieurs milliers d’euros.

N’attendez plus pour souscrire à une assurance : ne perdez pas plus de temps et prenez une assurance en ligne immédiate.

ARTICLES LIÉS