Conseils pour trouver un premier emploi

A la recherche de son premier emploi

Chercher votre premier emploi n’est pas un petit exploit ! Les procédures à effectuer sont nombreuses et nous allons bientôt nous retrouver perdus.

A lire aussi : Comment ouvrir son propre cabinet d'avocat

— Tout d’abord, vous devez définir avec précision votre projet professionnel : dresser une liste de professions qui vous attirent, faire objectivement le point de force, identifier vos faiblesses, énumérer les critères qui sont importants pour vous : salaire, heures, situation géographique… Avec ces éléments, vous serez en mesure de déterminer dans quelle zone regarder.

: l’organisation doit être le mot-clé dans la recherche d’emploi. Créer des tableaux, les mettre à jour, noter toutes les informations pour chaque piste : la date de soumission de votre candidature, les rappels à faire, tenir un calendrier mis à jour avec vos différents rendez-vous, les foires aux qualificatifs pour vous faire…

A lire aussi : Quelles sont les aides à la création d'entreprise ?

— Un petit conseil pour gagner du temps : inscrivez-vous aux bulletins d’information et aux alertes par e-mail des sites d’emploi, cela vous évitera d’y aller tous les jours pour faire la même demande

— De nombreuses entreprises ne placent pas de publicité, pensent à des applications spontanées, trop souvent négligées par les jeunes diplômés, et font une liste des entreprises et la personne de contact de

contact — Si vous vous spécialisez (ou souhaitez vous spécialiser) dans un domaine d’activité spécifique : faites la veille en lisant la presse, en suivant ce qui se passe sur le web. Cela vous permettra d’identifier les recruteurs potentiels que vous n’auriez pas pensé.

15 conseils pour trouver votre premier emploi en 2018

1- Un projet professionnel bien talonneux

Chaque candidat à un emploi doit se connaître et être en mesure dedéterminez votre propre plan de carrière avant de postuler. Si votre projet n’est pas encore bien défini, vous pouvez appeler votre entourage pour vous aider. Par exemple, demandez à votre famille, à vos amis et à vos anciens collègues au sujet de leur métier, des compétences dont ils ont besoin pour pratiquer. Cela vous permettra de poser votre propre, d’une part, et de vous projeter ou non dans leur profession, de l’autre côté.

Examinez également avec précision vos différentes forces et faiblesses (langues, compétences techniques…). Vous pourrez alors mieux vous vendre, plus tard dans l’entretien.

2- Obtenir des informations sur les tendances du marché

Obtenir des informations sur le marché du travail est un travail nécessaire pour les entreprises cibles qui recrutent, comprennent leurs problèmes, leur marché. Il est inutile de demander aux entreprises qui, par exemple, n’offrent pasou sont en cours de restructuration (plans sociaux). Il y aura très peu de chance qu’ils vous mettent en entretien.

Encore une fois, en visitant les sites Web des entreprises (la plupart ont une section de recrutement souvent appelée « Joignez-vous à nous »), vous apprendrez beaucoup sur les métiers et les postes vacants à combler

3- Offres de ciblage

Identifiez les possibilités d’emploi qui correspondent le mieux à votre profil et à vos aspirations. Sélectionnez les entreprises qui pourraient être intéressées par votre projet d’entreprise. Rechercher des informations sur le web, interroger votre réseau.

Pas besoin d’envoyer votre CV jusqu’au bout. » Il ne sert à rien de répondre si vous n’avez pas de chance réelle d’être convoqué pour un entretien : vous perdez du temps et perdez le temps de leurs interlocuteurs », prévient le consultantFabrice Carlier, spécialiste de la recherche d’emploi. Vous pouvez également déterminer la portée géographique de l’application en sélectionnant des départements proches de votre emplacement ou des régions géographiques où vous pouvez envisager un emplacement.

4- Rédiger un CV pour le lieu en question

Veuillez indiquer dans la section « Expérience » de votre CV les informations les plus pertinentes pour le poste que vous demandez. L’exercice n’est pas facile, mais vous devez transformer vos diplômes en compétences. « Si, littéralement, le curriculum vitae est votre « parcours de vie », le recruteur ne devrait pas simplement le voir comme une succession de diplômes, d’expériences et d’activités. Il doit clairement identifier les compétences mises à sa disposition », explique Manuelle Malot, Directrice Carrière et Prospectives à l’EDHEC.

N’ hésitez pas à illustrer vos commentaires avecrésultats concrets qui sont proches des attentes spécifiées dans l’offre. Il est donc nécessaire de clarifier et d’améliorer votre CV en l’adaptant à l’offre. Identifier les contours d’un lieu vous permettra de concevoir, à travers votre CV, un véritable outil de marketing. Pour rappel, votre CV doit être précis, sobre, synthétique et sans faute d’orthographe !

5- Soumettre des soumissions spontanées

Envoi de votre candidature répondant aux offres est bon. Faire des applications spontanées est encore mieux. Près de 40 % de l’embauche provient d’une application spontanée. Il est très apprécié par les entreprises en France. Pour ce faire, vous devez personnaliser vos lettres et en savoir plus sur les entreprises qui vous intéressent.

6- Recherche de salons de l’emploi

Un autre lieu de réunion de ne pasnégligence : salons de l’emploi, forums de recrutement, journées portes ouvertes dans les entreprises, ateliers organisés par des agences ou des entreprises de recrutement. Une mine de contacts. Certaines de ces nominations sont dédiées aux jeunes diplômés, d’autres sont limitées à certaines fonctions. Pendant cette période de retour, il y en a nécessairement un près de chez vous qui vous permettra de rencontrer votre futur employeur. C’est l’occasion de vous familiariser avec le monde des affaires, de demander aux professionnels de leur entreprise, de leur entreprise. Mais aussi pour développer votre réseau.

Mais avant d’entrer dans l’un de ceux-ci, assurez-vous que cela correspond à votre projet professionnel. Pour ce faire, identifiez les entreprises et visitez leurs sites Web. Cela vous permettra d’en apprendre davantage sur leur entreprise, leurs valeurs, leurs différents emplois, leurs opportunités et leur évolution. Ces éléments vous aideront à faire unchoix : en visitant uniquement les stands qui répondent à vos aspirations professionnelles, vous optimiserez votre temps le jour J.

Et adoptez une attitude professionnelle. N’oubliez pas que vous êtes devant des recruteurs potentiels. Soyez clairs et concis dans vos échanges et montrez votre motivation à rejoindre l’entreprise.

7- Faites-vous savoir sur le web

En plus des sites d’emploi génériques ou spécialisés dans votre secteur d’activité, vous pouvez être visible sur les professionnels des réseaux sociaux tels que LinkedIn et Viadeo. Ils sont de plus en plus utilisés par les entreprises à des fins de recrutement. Les offres d’emploi y sont affichées.

8- Les réseaux sociaux augmentent la recherche d’emploi

Se faire virer gratuitement ! Il dirige les réseaux sociaux populaires de recruteurs. Certains ont réalisé qu’il étaitavantageux d’aller chasser directement sur LinkedIn ou Viadeo. Ces sites deviennent des plateformes pour rencontrer des recruteurs et des demandeurs d’emploi.

Les entreprises spécialisées ne sont pas les seules à se taper sur les réseaux sociaux. Les directions RH y font aussi leur marché. Cela leur permet d’économiser de l’argent et de se retirer des services facturés par les chasseurs de têtes. Pour les candidats, il peut être considéré comme malchance, car c’est toujours un filtre de moins.

Comme tout outil, il y a des règles à suivre lors de l’utilisation d’un réseau social pour éviter la dérive. On ne le dira jamais assez, on s’assure que rien de compromis n’apparaît.

Choisir des mots-clés

Sur les sites de contact professionnels tels que LinkedIn et Viadeo, les mots clés jouent un rôle essentiel. Si vous le faites correctement, vous pouvezentrez votre profil dans vos résultats de recherche. Soyez aussi précis que possible en réfléchissant à ce qu’un recruteur pourrait taper pour trouver votre profil.

Sois prudent !

Ajustez vos paramètres de confidentialité car sur Facebook, comme Twitter, n’oubliez jamais qu’un recruteur est à la recherche de compétences avant une personnalité. Si vous acceptez un contact professionnel intéressant entre vos amis, configurez votre compte afin qu’il n’ait pas accès à toutes les informations. Créez des groupes professionnels et personnels distincts et limitez l’accès des groupes professionnels à votre profil (photos, commentaires sur votre forum, etc.).

Maintien du réseau

Le réseau ne sera pas étendu du jour au lendemain. Gardez votre réseau, faites de nouveaux contacts même si vous n’en avez pas besoin pour le moment, un jour ils pourraient être très utiles ! Investir dans un ou deuxau lieu de courir le risque de quitter l’un ou l’autre. Pour un niveleur, il est préférable d’avoir un profil actif régulièrement mis à jour que plusieurs profils incomplets.

Soyez honnête

Ne mens jamais, il le découvrira toujours. Il ne s’agit pas de se cacher derrière un personnage avec un profil parfait.

Soyez clair et rapide

Toujours motiver et personnaliser vos demandes de contact. Il ne s’agit pas de faire de bonnes phrases, il s’agit d’aller au-delà de cliquer sur une souris pour ajouter un nouveau contact, un nouvel ami ou suivre un nouveau fil de nouvelles.

9- Penser à la co-optation

Gardez à l’esprit que la coopération est un excellent moyen pour les entreprises de recruter. Le principe ? Un employé recommande votre CV à l’entreprise, en retour, vous êtes contacté pour unentretien d’emploi. Professeurs, associations d’anciens élèves, entreprises où des stages ou des emplois d’été ont eu lieu, relations familiales… aucune trace ne doit être négligée.

Faites-nous savoir que vous êtes à la recherche d’un emploi et mettez régulièrement à jour vos informations sur les sites d’emploi et les réseaux sociaux professionnels.

10- Préparation à l’entretien d’emploi

— Avant de vous rendre à un entretien, vous devez déjà avoir à l’esprit une présentation de votre parcours professionnel et de vos attentes professionnelles. En quelques minutes, vous devez être en mesure de résumer votre curriculum vitae et de faire ressortir une justification de votre jeune carrière. Pour les jeunes diplômés, les compétences et la personnalité sont souvent plus importantes que le diplôme lorsqu’ils communiquent pour la première fois avec le recruteur. Pariez sur votre potentiel et votre désir de convaincre !

— Démontrer de l’intérêt pour le poste pour lequel vous êtes reçu en préparant soigneusement l’entrevue. Ne venez pas avec vos mains dans vos poches le jour de l’entretien. Il est essentiel de connaître l’entreprise, ses activités, sa portée internationale, ses principaux concurrents, par exemple.

La plupart des entreprises disposent d’un site web ou d’une section entièrement dédiée aux métiers du groupe, à ses activités… Profitez de cela pour recueillir autant d’informations que possible et préparer quelques questions à poser au recruteur sur D-Day. Société et bureau de poste.

11- Faire preuve de flexibilité

Être ouvert, adaptable et mobile. Ne rejettez pas une affectation intérimaire ou une SDR trop rapidement. Interim est un bon moyen d’accumuler des expériences. Et je ne veux pas rejoindre obstinément une grande entreprise à tout prix, il pensePME. Ils recrutent de nombreux jeunes diplômés chaque année !

Flexibilité, prendra également vos attentes salariales. Avec de nombreuses applications et budgets serrés, ne vous contentez pas de vous concentrer sur votre salaire d’embauche. Vous pouvez habilement négocier votre salaire une fois que vous avez fait vos preuves dans l’entreprise.

12- Faire un suivi professionnel

Soumettre des soumissions est une chose, mais rappelez à qui vous avez envoyé votre CV. Maintenir un calendrier précis avec les contacts à relancer, les entreprises à contacter. Vérifiez régulièrement vos e-mails, assurez-vous que vous êtes facilement joignable. Si votre recherche d’emploi est longue, n’hésitez pas à vous poser les bonnes questions pour vous faire évaluer ou accompagner.

13- Affirmer la motivation

Faites de votre motivation votre grandpar rapport à des candidats plus expérimentés. Elle doit toujours être personnalisée : les réponses standardisées doivent donc être interdites.

Aussi, allez à la peine de suivre toutes vos soumissions en redémarrant chacun des recruteurs. Pour faciliter votre suivi, gardez un tableau de bord à jour tous les jours (par exemple sur Excel). Dressez la liste de toutes les entreprises contactées, candidatures soumises (références, titres d’emploi et dates de soumission). Vous serez alors en mesure de savoir quelles entreprises sont en train de relancer et quand (généralement attendre entre 7 et 10 jours).

Et n’oubliez pas de remercier votre interlocuteur à chaque fois pour le temps qu’il vous a donné. Peu importe la durée de vos recherches, ne perdez pas confiance. Restez professionnel, déterminé et positif !

14 — Maintenir le rythme

Vous cherchez un workopuò êtreune activité longue et ennuyeuse. Vous pouvez dire sans erreur que ce n’est pas une course de vitesse, mais une course d’endurance. Il est nécessaire de mener un rythme de vie afin de ne pas se fatiguer et d’abandonner la recherche de travail à mi-chemin. Il est important d’élaborer un programme de recherche pour pouvoir trouver du travail efficacement. Par exemple, sélectionnez des offres d’emploi de 9h à 10h, envoyez du CV de 10h à 12h, recherchez de nouvelles entreprises de 13h à 15h, surveillez vos candidatures par téléphone ou par courriel de 15h à 16h, ajustez votre CV aux offres d’emploi qui vous intéressent le plus de 16h à 18h, alors donnez-vous du temps pour vous reposer, lire un livre ou faire du sport.

Organiser la journée bien et avoir un rythme de travail vous aidera à rester motivé et à mieux gérer votre temps tout en recherchant un emploi.

15- Créer unblog de travail

Un blog de travail est un nouveau type d’outil pour se faire remarquer. Tant que vous êtes à l’aise d’écrire, vous pouvez présenter sur ce blog personnel vos désirs professionnels, ambitions, mettre en valeur votre professionnalisme de manière interactive et révéler un peu votre personnalité. Un autre avantage important est que vous pouvez échanger des conseils avec d’autres personnes à la recherche d’un emploi.

Bonne Chance — Bienvenue à la Chance de Bonne

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!