Les bienfaits d’une promenade en foret

Les arbres et la forêt nous offrent des surprises de plus en plus appréciées. Parmi eux, de nombreux avantages pour notre santé. Décrivons nos sept raisons préférées pour marcher dans la forêt…

1. Forêt purifier l’air

  • Un bol d’oxygène

Pour produire leur énergie, les plantes utilisent la photosynthèse. Contrairement à la respiration, au cours de ce processus, ils ingèrent du dioxyde de carbone (CO2) et libèrent de l’oxygène (O2). Notez que les plantes respirent aussi, surtout la nuit, mais dans des proportions beaucoup plus petites (c’est pourquoi vous ne devriez pas avoir trop de plantes dans une pièce). Donc une promenade dans la forêt nous apporte un grand bol d’oxygène, mais pas seulement…

  • Moins de métaux lourds et de radioactivité

Les réseaux de champignons contenus dans le sol (mycélium) sont grandsdépolluants, absorbent beaucoup de métaux lourds et de la radioactivité. C’est pourquoi il est conseillé de ne pas abuser des champignons.

  • Moins de particules fines

La forêt filtre les fines particules. Des chercheurs de l’Université de Southampton ont découvert que les arbres du Grand Londres absorbent entre 850 et 2000 tonnes de particules fines chaque année.

  • Moins de microbes

Des études ont montré que le niveau de microbes diminue considérablement dans la forêt, où, par exemple, il est 10 000 fois plus bas que dans les grands boulevards de Paris !

2. Un véritable remède pour l’aromathérapie

Certains arbres comme le pin, très présents dans la forêt de Fontainebleau et des Landes, sont des diffuseurs d’huiles essentielles.

En fait, l’alphapinène et le liomène sont présents dans l’essence de pin, deux molécules avec de nombreux avantages pour laSanté :

  • Décongestionnant et expectorant : agissant sur les glandes muqueuses, ces molécules diminuent la production de mucus (en d’autres termes, morve) et décryptent ainsi les sinus.
  • Tonification générale et surtout les parois veineuses et améliore ainsi la circulation sanguine et lymphatique, diminue également l’inflammation des poumons et des voies respiratoires.
  • Antiinfectieux, antiseptique et analgésique : idéal pour le rhume, la sinusite chronique, etc.
  • Anti-stress en raison de son effet sur les glandes surrénales responsables de la libération de cortisol, considéré comme « l’hormone du stress ».

3.Le pouvoir des arbres et des forêts

La forêt est notre environnement naturel historique et il serait possible de passer du temps réactif avec des souvenirs très anciens et de nous faire du bien.

C’ est ce que les chercheurs japonais affirment, qui ont montréque les promenades régulières en forêt par rapport aux promenades urbaines équivalentes permettent une diminution des niveaux de cortisol (« hormone du stress ») et une augmentation des niveaux de sérotonine (« hormone du bonheur »).

Roger Ulrich de l’Université A&M démontre également que les patients hospitalisés en vue de la forêt guérissent plus rapidement que les patients privés de ce privilège.

4. Un trésor enterré dans la terre

Toucher la terre, se mélanger avec vos mains, sentir que cela aurait un effet positif sur notre humeur.

En effet, une bactérie magique y est cachée : Mycobacterium Caccaé.

Cette bactérie aurait la propriété d’augmenter le clonage cellulaire naturel et d’augmenter la sécrétion de sérotonine (déjà présentée ci-dessus) et de norépinéphrine , une hormone qui contribue à un bon équilibre mental en raison de son rôle de neuromédiateur.

5. Sylvothérapie

Cette pratique de plus en plus populaire et souvent connoté « hippie » nous apporte bien-être grâce à l’énergie de nos chers amis les arbres.

Avez-vous déjà essayé d’embrasser un arbre, le fameux « embrasser un arbre » ?

Oui, au début, nous nous trouvons un peu stupide, nous regardons autour que personne ne nous regarde, puis nous essayons. Dans ce cas, jouer à fond le jeu, laisser votre esprit de côté, respirer profondément avec votre abdomen et sentir…

Selon les gens, suivant les arbres, les sentiments sont différents. Certains ne ressentent rien, pas de problème, il n’y a aucune attente de personne. D’autres ressentent parfois un apaisant, parfois un regain d’énergie, parfois les deux ensemble. Alors essayons un autre arbre, une autre essence, et essayons de remarquer les différences.

La pratique peut se faire n’importe où, à tout moment et comme c’est souvent la régularité qui paie.

6. Les avantages de la

marcher Je me souviens que mon père disait toujours : « Une journée de marche est une semaine saine. »

De nombreux bienfaits pour la santé sont prouvés : régule la tension, améliore le diabète de type 2, réduit le risque de maladies cardiovasculaires et certains cancers, permet un travail global sur les chaînes articulaires — muscle, fournit l’oxygénation de nos cellules et brûle les lipides : de 250 à 400 kcal/h).

La marche vous permet de libérer des idées, de réduire considérablement le stress et d’améliorer les états dépressifs. Marcher dans un bel environnement naturel fait que vos yeux et votre cœur se sentent bien.

Au cours d’une désintoxication, nous nous trouvons souvent dans l’hypoglycémie. La marche nécessite de l’énergie et déclenche ainsi la néoglucogenèse : la chaîne de production d’énergie encore recherchée lors d’une désintoxication.

Au lieu de se fatiguer, marcher vous donne de l’énergie. Alors pourquoi ne pas le pratiquer, et d’autant plus dans la forêt.

7. Tout est interdépendant :éveil systémique

La forêt, quel merveilleux exemple de systémique et quelle merveilleuse éducation en écologie… L’écologie de la forêt, la nôtre, cependant, est la même puisque tout est interdépendant.

Nous vous invitons à observer la forêt, à la jouer, à regarder les animaux et à la comprendre. Vous remarquerez que tout est interdépendant et en parfait équilibre.

Un bon exemple de systémique est celui de la chaîne alimentaire : une plante sera mangée par une mésange, qui à son tour sera mangée par un fauc, qui mourra et sera mangée par des charognards et des insectes appelés « décomposeurs », le tout retournera enfin sur terre pour nourrir les plantes. La boucle est des boucles et le système est en équilibre, chaque élément est interdépendant. Plus une forêt est diversifiée, riche en biodiversité, plus elle est résistante, c’est-à-dire qu’elle peut limiter l’impact de la disparition d’une espèce, de l’arrivée d’une maladie, d’un nouveau prédateur. C’est pourquoi il est si important de protégerbiodiversité et soutenir l’agriculture biologique à petite échelle.

Marcher à travers la forêt nous apprend à quel point la nature est généreuse, mais aussi complexe et fragile. Cette compréhension et cet amour pour ce systémique nous amène à nous comprendre et à nous aimer nous-mêmes, à comprendre que nous ne sommes nullement dissociés de la nature et donc à l’aimer comme nous nous aimons les uns les autres.

Sur ce, nous vous souhaitons de beaux pas dans la forêt, plein d’amour et de jeux.

Conseils pour éviter la pollution

Comment limiter la pollution de l’air intérieur à la maison ? Comment assurer une qualité optimale de l’air dans votre maison ? Voici nos 5 conseils.

Des études montrent que l’air intérieur de nos maisons ou bureaux est souvent plus pollué que l’air extérieur, malgré la pollution automobile ou agricole. Ces pollutions seraient impliquées dans de nombreuses pathologies : respiratoire, cancer, allergies…

Comment limiter ces pollutions et gérer la qualité de l’air à la maison ? Voici 5 conseils simples.

1 — Aérer régulièrement votre maison pour limiter la pollution

La première étape pour une maison avec de l’air intérieur sain – ventilation. Ce petit geste inoffensif fait beaucoup pour préserver la qualité de l’air de votre maison : il vous permet d’évacuer les particules en suspension et de faire circuler l’air. Un homme pourrait penser qu’il est préférable de garder vos fenêtres fermées, surtout quand vous vivez en villepour éviter la pollution liée à la circulation automobile…

Mais en général, l’air intérieur est souvent plus pollué que l’air extérieur. La ventilation est souvent un geste positif pour réduire la pollution dans la maison, même si vous habitez dans un centre-ville relativement pollué.

L’ ADEME vous recommande de passer une dizaine de minutes le matin et une dizaine de minutes le soir pour vous permettre de renouveler régulièrement l’air de votre maison. Considérez également la ventilation à l’intérieur de votre maison : l’air doit circuler entre les pièces pour éviter que les polluants ne stagnent. Par conséquent, laissez les portes ouvertes autant que possible ou assurez-vous que les ouvertures sous les portes sont libres. Même chose pour les systèmes de ventilation qui doivent être entretenus.

2 — Lutte contre l’humidité de l’air intérieur

L’ humidité est un facteur majeur de la pollution de l’air intérieur dans les maisons. Un logement humide accumule plus de polluants et,En outre, c’est un environnement idéal pour le développement de moisissures. Mesurez l’humidité de votre maison et agissez pour la réduire si c’est trop important !

Selon l’ADEME, un logement devrait idéalement être entre 40 et 60% d’humidité. Si vous dépassez trop ces seuils, envisagez de ventiler plus régulièrement pour évacuer l’humidité ou investissez dans un déshumidificateur environnemental qui absorbe l’excès d’humidité.

3 — Choisissez des produits et des équipements plus sains pour votre air intérieur

De nombreux produits et équipements ménagers contribuent à la pollution de l’air intérieur dans les maisons. Pour ce faire, nous pouvons nous référer à ce diagramme sommaire publié par l’ADEME :

Canapés, meubles, produits de nettoyage, plastique… De nombreux produits utilisés quotidiennement contribuent à la libération de composés organiques volatils et d’autres polluants. Pour éviter cela, autant que possible choisir des meubles faitsavec des matériaux naturels, sans peintures et colles synthétiques riches en produits chimiques volatils. Pour vos produits de nettoyage, c’est la même chose – vous pouvez prioriser des produits plus naturels comme les savons noirs, plutôt que des produits de nettoyage complexes qui contiennent souvent de nombreux composés polluants.

4 — Gardez vos appareils pour limiter la pollution

N’ oubliez pas également de bien garder vos appareils, car ils peuvent contribuer à polluer l’air intérieur de vos maisons. Fours, ventilation, chauffage, chaudières : tous peuvent émettre des gaz polluants ou des particules fines s’ils sont mal entretenus. Les systèmes de ventilation doivent être nettoyés régulièrement, la chaudière ou le système de climatisation doivent être vérifiés chaque année, les appareils de cuisson ou les appareils à gaz doivent également être nettoyés.

Seule une maintenance régulière peut garantir que ces appareils fonctionnent correctement et contribuent àaussi peu que possible à la pollution des logements.

5- Soyez vigilant avec certaines activités polluantes

Enfin, le bon sens permet de limiter le risque de pollution, en particulier lorsque certaines activités dangereuses sont menées. La cuisine, par exemple, est une époque où nous polluons énormément l’air intérieur de nos maisons. Cuisson au four, poêle ou grillades, par exemple, émettent des fumées de cuisson, des poudres liées à la combustion des gaz, ocibe, des éclaboussures de graisse… la même chose pour le bricolage, surtout lors de l’utilisation de peintures ou lors du sciage, de la pierre ponce ou des trous certaines surfaces.

Dans de tels cas, pensez à bien aérer ou même à faire certaines activités de plein air, comme celles impliquant des produits riches en composés organiques volatils et divers polluants.

Pour plus d’informations, suivez les conseils de l’ADEME : un air intérieur plus sain dans vos maisons.

Crédit image : AirWindowOnShutterStock

Comment se mettre à la randonnée ?

****** Vous voulez savoir faire de la randonnée, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Ne vous inquiétez pas, vous êtes au bon endroit. L’un de mes grands objectifs ici sur Evanela est de vous inspirer à sortir et à vivre de nouvelles aventures et expériences en plein air. Je sais que le début est le plus difficile, donc je voulais vous donner toutes les informations dont vous aviez besoin pour commencer.

Heureusement pour vous, la randonnée est l’un des moyens les plus faciles de sortir. Vous avez juste besoin de chaussures décentes et d’un sac à dos. Avez-vous une question qui vous retient ? C’est pourquoi j’ai posé quelques-unes des meilleures questions sur la façon de bien démarrer la randonnée.

Avez-vous une question que vous ne voyez pas sur cette liste ? insérez-le dans les commentaires et je ferai de mon mieux pour répondre.

Contenu

  • 1 TOUS LES MATÉRIAUX
    • TOP 1.1 1. De quoi ai-je besoin pour faire de la randonnée ?
    • 1.2 2. Quel genre de chaussures dois-je porter pendant la randonnée ?
    • 1.3 3. Quels vêtementspour les excursions ?
    • 1.4 4. Comment éviter les cloques sur les pieds ?
    • 1,5 5. Dois-je utiliser des bâtons de randonnée ?
    • 1.6 6. Quel volume dois-je choisir pour mon sac à dos de randonnée ?
    • 1.7 7. J’aime la randonnée pendant plusieurs jours mais je ne peux toujours pas acheter tout l’équipement, que puis-je faire ?
    • 1.8 8. Ai-je besoin de chaussettes de trekking spéciales ?
    • 1.9. J’ai besoin d’un bon endroit pour obtenir des conseils sur l’achat de matériel de trekking
    • 1.10 10. Que dois-je avoir dans ma trousse de premiers soins ?
    • 1.11 11. Comment puis-je rester au sec pendant la randonnée ?
  • 2
    • Plans alimentaires et repas 2.1 12. Est-ce que je cherche des excursions rapides et faciles ?
    • 2.2 13. Ai-je besoin d’une idée de pause pour la randonnée ?
    • 2.3 14. Quelle est la meilleure façon de traiter l’eau ?
    • 2.4 15. Quelle boisson pour la randonnée ?
  • Craintes et préoccupations
    • 3.1 16. Et si vous êtes confronté à unanimal sauvage ?
    • 3.2 17. Je ne suis pas capable de marcher de longues heures, comment puis-je commencer ?
    • 3.3 18. Que dois-je faire pour rester en sécurité pendant la randonnée ?
    • 3.4 19. Comment puis-je trouver des escortes pour la randonnée ?
  • TOUS LES MATÉRIAUX

    1. De quoi ai-je besoin pour faire de la randonnée ?

    D’ abord, posez-vous deux questions : combien de nuits aurai-je et quel sera le temps ?

    Pour les excursions d’une journée, vous n’avez pas besoin de beaucoup de matériel, seulement des chaussures confortables et un sac à dos pour transporter de l’eau, des vêtements et de la crème solaire.

    Pour les longues excursions de plusieurs jours, vous devrez apporter du matériel de camping et de cuisine. Consultez mes listes de vérification pour vous assurer de ne pas oublier l’équipement essentiel de votre maison.

    2. Quel genre de chaussures dois-je porter pendant la randonnée ?

    PourDéterminer le type de chaussures nécessaires pour la randonnée, il est nécessaire de considérer le poids que vous prévoyez de porter et l’état du sentier.

    Cela dépend également de vos préférences personnelles, certaines personnes ne sont pas à l’aise avec des chaussures de randonnée lourdes. C’est quelque chose que vous comprendrez au fur et à mesure, mais voici quelques lignes directrices pour vous donner un point de départ :

    Pour la randonnéependant une journée , les chaussures de course sont les meilleures. Puisque vous ne portez pas de sac à dos lourd, les chaussures de randonnée sont une exagération excessive.

    Pour les randonnées de plusieurs jours , les chaussures de randonnée moyennes et hautes sont la meilleure option. Ceux-ci aideront à soutenir vos chevilles. Cela dit, si vous avez de forts muscles des jambes, vous pouvez probablement sortir dans des chaussures de course.

    Pour les randonnées de plusieurs jours avec des sentiers difficiles et des intempéries, des chaussures de randonnée robustes et imperméables sont pratiques. Ils soutiendront lepieds et chevilles tout en portant un sac lourd et vous aidera sur des terrains accidentés.

    N’ oubliez pas de lire mon article sur la façon de choisir des chaussures de randonnée (LLIINK) pour plus d’informations.

    3. Quels vêtements pour la randonnée ?

    Cela dépend également de la météo. Pour la randonnée, il est préférable de s’habiller en couches , de cette façon vous ne serez jamais trop chaud ou trop froid.

    En principe, vous aurez besoin d’une couche de base qui doit être respirant pour éliminer la transpiration, pour cela, il est préférable d’utiliser des T-shirts en fibres synthétiques qui absorbent la sueur et sèchent Rapidement ou tissus de laine mérinos qui vous gardent au chaud même humide. Une deuxième couche pour isoler et garder votre corps au chaud, comme des vêtements en fibre synthétique, et une troisième couche extérieure imperméable pour vous protéger de la pluie et du vent.

    Le mérinos est doux sur la peau, léger, résistant aux odeurs et sècherapidement. Les vêtements synthétiques de course sèchent aussi rapidement, mais ils résistent aux odeurs SolonOn comme le mérinos.

    4. Comment éviter les cloques sur les pieds ?

    Il est beaucoup plus faciled’éviter les cloques sur vos pieds que de les guérir. Si vous avez de nouvelles chaussures, assurez-vous de les porter sur de courtes distances afin de réduire leur rigidité et de les déformer légèrement en fonction de la forme de votre pied et de la façon dont vous marchez. Vous pouvez le faire en faisant une petite randonnée à l’avance.

    Une petite astuce que vous pouvez utiliser pour des randonnées de plusieurs jours est de frotter une légère couche de vaseline sur vos pieds avant de porter des chaussettes le matin. Cela aidera à éviter de frotter les chaussettes ou d’avoir une ampoule sur vos pieds.

    5. Dois-je utiliser des bâtons de randonnée ?

    Les bâtons de trekking ne sont pas seulement pour grand-mère, ils vous aident à transporter une lourde charge et à maintenir l’équilibre.pendant la randonnée. Ils protègent également les genoux pendant les raidescollines et descentes.

    Certaines personnes comme eux et d’autres s’en fous, donc c’est vraiment à vous de tenir.

    ****3

    J’ ai fait une randonnée de 5 jours avec un grand sac sans bâtons de randonnée, mais je l’aurais aimé. Donc, même s’ils ne sont pas toujours un must absolu, ils sont un équipement qui vaut la peine d’être pris.

    Vous voulez vous procurer une paire de bâtons de randonnée ? Découvrez quels sont les meilleurs bâtons de randonnée disponibles .

    6. Quel volume dois-je choisir pour mon sac à dos de randonnée ?

    ****5

    La taille de votre sac à dos dépendra du nombre de jours que vous avez l’intention de faire. Aussi, vous devriez considérer si vous allez faire du camping ou si vous allez rester dans le logement/logement. La capacité du sac à dos est mesurée en volume (litres). Voici quelques mesures pour vous donner une idée pour commencer :

    • Randonnée week-end : 1-2 nuits = 35-50 litres
    • A partir de plusieurs jours : 3-5 nuits = 50-80 litres
    • Plus longue : 6 nuits = 70 litres

    7. J’aime la randonnée pendant plusieurs jours mais je ne peux toujours pas acheter tout l’équipement, que puis-je faire ?

    La randonnée de plusieurs jours nécessite beaucoup d’équipement et vous devrez peut-être investir. Mais, pour vous aider à démarrer, voici quelques options.

    • Collaborer : Vous pouvez collaborer avec un ami qui a du matériel.
    • Gîtes et gîtes : Cherchez les sentiers qui abritent des lodges ou des lodges le long du sentier. Cela évitera la nécessité d’avoir une tente et parfois un poêle (si vous servez des repas).
    • Location : Si vous testez toujours pour voir si vous aimez la randonnée, louer du matériel est une excellente option. Demandez à votre magasin d’équipement extérieur local s’ils louent du matériel de camping ou utilisent des sites comme e-rent ou cametente.

    8. J’ai besoinde chaussettes de trekking spéciales ?

    La réponse simple est non, vous n’avez pas besoin de chaussettes de trekking, mais elles rendront votre expérience beaucoup plus agréable. Ils offrent un amorti et aident à garder vos pieds au sec (ce qui aide à prévenir les ampoules sur vos pieds).

    9. J’ai besoin d’un bon endroit pour obtenir des conseils sur l’achat de matériel de randonnée

    Quand il s’agit de choisir un équipement de trekking, il est facile d’être balayé dans toutes les fonctionnalités disponibles. Les magasins extérieurs locaux peuvent être un bon point de départ, mais gardez à l’esprit que le vendeur a probablement des objectifs de vente à atteindre et pourrait gagner des commissions sur certains équipements. Ils ont également tendance à passer plus de temps à baver sur l’équipement qu’à l’utiliser.

    Une autre option consiste à rechercher sur Internet. Vous pouvez consulter les tests et les guides que j’ai publiés ici sur Evanela. Je parle de matériel de randonnéeque j’ai utilisé personnellement et d’autres excellents produits. Voici quelques articles pour vous aider à démarrer.

    • Les meilleures chaussures de randonnée : le guide complet d’achat (LLIINK)
    • Meilleur sac à dos de trekking : le guide complet pour l’achat
    • Meilleur sac de couchage : le guide complet pour l’achat
    • Les meilleurs tapis de camping : l’achat GuideComplete (LLIINK)
    • Top 10 des meilleures tentes légères et bon marché (LLIINK)

    10. Que dois-je avoir dans ma trousse de premiers soins ?

    Lors de la préparation de la trousse de premiers soins, tenez compte de la durée du voyage, de la taille de votre groupe et de vos connaissances médicales.

    Vous pouvez acheter des kits pré-assemblés ou assembler le kit vous-même.

    Les premiers soins essentiels pour la plupart des aventures de randonnée doivent être : bandages adhésifs (de différentes tailles), gaze stérile, aspirine, ibuprofène, Benadryl,pommade antibiotique et lingettes d’alcool.

    11. Comment puis-je rester au sec pendant la randonnée ?

    Pour rester au sec pendant la randonnée, assurez-vous de porter une veste imperméable et un pantalon de pluie de bonne qualité. Vêtements entièrement imperméables a une doublure respirante Ecerniere scellée. S’ils n’ont pas ces deux caractéristiques, ils sont résistants à l’eau et non imperméables.

    Il est également important de garder votre sac à dos sec afin de ne pas aller camper dans des vêtements mouillés et un sac de couchage.

    ****7 Doublure de sac Je recommande de mettre le sac de couchage dans un sac imperméable et d’utiliser une housse de sac (qui s’adapte autour du sac à dos). Une autre option est d’utiliser une doublure de sac, qui est un sac que vous mettez d’abord dans le sac à dos, puis emballer tout dans ce sac.

    PIATare ET PIATTI

    12. Je chercherepas rapides et faciles pour la randonnée ?

    La planification des repas est l’une des compétences les plus importantes à avoir en tant que randonneur. Il s’agit de trouver l’équilibre entre le goût et ce qui est confortable à porter (poids et expiration).

    L’ option la plus simple est d’apporter des repas lyophilisés, Mountain House est une bonne marque pour commencer. Ils sont légers, étonnamment savoureux et super simples à préparer (il suffit de verser de l’eau bouillante dans l’emballage). L’inconvénient est qu’ils sont chers (environ 12 euros pour un repas pour 2 personnes).

    Si vous ne voulez pas acheter ce genre de nourriture, voici quelques idées pour vous aider à démarrer.

    • Petit déjeuner : gruau, fruits (frais ou secs), barres de granola, pain, miel, confiture, thé, café, jus.
    • Déjeuner : Sandwiches (salami est meilleur pour les voyages de plusieurs jours).
    • Dîner : riz instantané, pâtes (avec sauce), pommes de terre instantanées. MineLes favoris sont : les pâtes aux olives à l’huile d’ail assaisonné avec des tomates fraîches.

    Si vous voulez plus d’inspiration, n’oubliez pas de découvrir les meilleures idées de camping pour vos aventures en plein air.

    13. Ai-je besoin d’une idée de pause pour la randonnée ?

    Les noix (amandes et noix de cajou), les fruits secs, le chocolat, les fruits, les barres de granola, les biscuits et les craquelins au fromage sont de bonnes collations.

    14. Quelle est la meilleure façon de traiter l’eau ?

    Si vous buvez de l’eau d’une rivière, d’un lac ou d’un ruisseau, vous devez la traiter à moins qu’un garde forestier ne vous dise qu’il est possible de la consommer.

    Il existe plusieurs façons de traiter l’eau : ébullition, comprimés de purification, filtres à pompe et filtres UV.

    • L’ébullition est le moyen le moins cher de puriseeau. Les inconvénients sont que vous devrez allumer le poêle pour obtenir de l’eau pendant la journée et vous devez attendre jusqu’à ce qu’il refroidisseavant de le boire.
    • Les comprimés de purification de l’eau comme l’iode ou le dioxyde de chlore sont très faciles à utiliser, mais vous devez attendre qu’ils fonctionnent et peuvent donner à l’eau traitée un mauvais goût.
    • Les filtres de pompe fonctionnent en pressant l’eau à travers un filtre en céramique ou à charbon de bois. Certains modèles modernes peuvent pomper jusqu’à 2 litres par minute, mais la plupart sont beaucoup plus lents. L’inconvénient est la tendance à être encombrant et vous forçant à utiliser un pot pour recueillir de l’eau (qui peut être ennuyeux au milieu de la randonnée).
    • Les filtres UV sont simples à utiliser, il suffit d’appuyer sur un bouton, de tourner la bouteille pendant 90 secondes et vous avez de l’eau potable. Ceux-ci ont tendance à être l’option la plus chère, mais cela peut en être la peine si vous passez beaucoup de temps à l’extérieur.

    15. Quelle boisson pour la randonnée ?

    Buvez seulement de l’eau tous les jours peutdevenir ennuyeux, mais porter des boissons supplémentaires comme des jus n’est pas toujours pratique. La meilleure option est d’opter pour une boisson comme Nuun ou Tang.

    Apporter des boissons énergie/récupération est également une bonne idée pour l’événement qui tombe malade. Même si vous ne pouvez pas manger, au moins la boisson vous donnera quelques calories pour récupérer.

    Craintes et soucis

    16. Et si vous êtes confronté à un animal sauvage ?

    Les ours et les pumas peuvent être une source de préoccupation fausse sur certains sentiers de randonnée.

    Avant de commencer, faites vos recherches et découvrez comment éviter les ours et ce qu’il faut faire si vous êtes attaché.

    17. Je ne suis pas capable de marcher de longues heures, comment puis-je commencer ?

    La meilleure façon de se mettre en forme pour la randonnée est de sortir sur les sentiers.

    Commencez petit, vous ne voulez pas seulement sauter sur le chemin le plus difficile et finir par détester la randonnée. Peut-être, essayez de faire un sentier localqui est relativement plat, que vous pourriez approcher dans une heure ou deux le week-end.

    18. Que dois-je faire pour rester en sécurité pendant la randonnée ?

    Par rapport aux autres sports d’aventure, la randonnée est l’une des activités les plus sûres, mais il y a encore des risques. La meilleure façon d’éviter ces risques est de savoir comment les éviter. Voici 3 plus punticomune.

    • Soyez mal préparé : vous ne savez jamais quand le temps va mal, alors assurez-vous d’être prêt pour le pire. Lisez le bon équipement à prendre pendant la randonnée.
    • Perdez-vous : Apportez une carte ET APPRENEZ à la lire.
    • Ne le dites à personne : peu importe à quel point vous pensez que la piste sera sûre, dites à quelqu’un que vous y allez et quand il peut s’attendre à ce qu’elle revienne.

    19. Comment puis-je trouver des escortes pour la randonnée ?

    Si vous n’avez pas d’amis ou de famillequi font de la randonnée, il y a encore beaucoup de façons de trouver des compagnons de trekking.

    Ouvrez google et tapez : « club de randonnée (votre ville ou village). » Il y a des sites Web et des forums qui aident à connecter les randonneurs.

    Si vous avez lu l’article jusqu’à présent mais que vous avez d’autres questions comme :

    • J’ ai peur d’être blessé sur la randonnée
    • Je ne sais pas quoi porter pour ma prochaine randonnée.
    • J’ai bien peur d’avoir manqué.
    • Je ne sais pas comment naviguer avec une carte de souris et une boussole
    • Je ne sais pas comment purifier l’eau
    • J’ai peur de la randonnée dans lesaison chaude et dans la neige

    Si vous avez répondu à l’une de ces questions par « Oui », je vous recommande mon guide électronique « Votre guide » Pour une randonnée sécuritaire. »

    Si vous avez des questions, je vous écoute dans la section commentaires.

    A bientôt !

    Comment préserver la biodiversité ?

    La biodiversité englobe tout ce qui concerne la diversité naturelle des organismes vivants. Pour en savoir plus, vous devez d’abord décrire la destruction de cette biodiversité dans le monde, puis proposer des solutions pour lutter contre cette destruction.

    État de la destruction de la biodiversité dans le monde

    Au cours des 50 dernières années, l’homme a profondément et rapidement modifié les écosystèmes. Selon les experts, cet acte est fait dans le but de répondre à ses divers besoins en énergie, fibre, bois, eau et nourriture. Et c’est cet abus d’exploitation qui a causé la perte de biodiversité.

    L’ ours polaire est l’un des nombreux symboles de la biodiversité dans le monde — GNU Ansgar Walk

    Points chauds de la biodiversité

    Grâce à l’aide accordée par l’association ConservationInternazionale, nous pouvons en apprendre davantage sur l’état de destruction de la biodiversité dans le mondeà travers le concept de points chauds de la diversité. Ce fameux concept est utilisé pour identifier les régions du monde qui sont riches en biodiversité et où la biodiversité est la plus menacée. Pour être admissible à ce statut, chaque région doit répondre à deux critères principaux. D’une part, il doit contenir au moins 1500 espèces de plantes vasculaires endémiques. D’autre part, il a dû perdre au moins 70 % de son habitat initial. Dans l’ensemble, on compte 34 points chauds de la biodiversité dans le monde. Et d’entre eux, 20 sont sous les tropiques.

    Forêt aux États-Unis — GNU Kkmd

    Menaces pour la biodiversité mondiale

    En général, ce sont les activités humaines qui menacent la biodiversité dans le monde. Ces actions se sont développées de plus en plus avec la révolution industrielle. Dans la plupart des cas, la destruction de la biodiversité entraîne une perte d’espèces. Les experts ont pu identifier cinqles principales menaces qui pourraient affecter la biodiversité. Il s’agit notamment de la pollution, des changements climatiques, de la surexploitation, des espèces exotiques envahissantes et de la conversion des habitats. Cette dernière est considérée comme la principale cause de destruction de la biodiversité dans le monde entier. Plus précisément, il est fait référence à la transformation des milieux semi-naturels et naturels en terres agricoles. Selon les données, environ 50% de la surface de la planète a déjà été transformée en terres cultivées. En outre, des millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année de la planète. Un plus grand nombre de ces sols sont utilisés pour la fragmentation de l’habitat, ce qui a des conséquences négatives pour de nombreuses espèces existantes. En outre, la destruction de la biodiversité a pu résulter de la croissance exponentielle de la population mondiale, qui peut accroître l’exploitation des ressources naturelles.

    Biodiversité du maïs

    Comment pouvons-nouscombattre cette destruction ?

    Il existe de nombreuses façons de contribuer à la lutte contre la destruction de la biodiversité dans le monde.

    Laisser place à la nature

    Nous devons donc accepter que la nature occupe une place importante dans la vie humaine : dans la mer, dans la campagne, dans les bois et les jardins. La révolution culturelle peut donc s’avérer une bonne solution pour mieux préserver la biodiversité.

    Créer un réseau d’espèces naturelles

    Le développement d’un réseau d’espaces naturels est une méthode efficace de préservation de la biodiversité. L’objectif est de créer des zones protégées afin de préserver les écosystèmes en contribuant au développement économique et social.

    Conservation des espèces menacées

    La conservation des espèces menacées est essentielle pour éviter la destruction de la biodiversité. En effet, les collections botaniques et zoologiques permettent de préserver le patrimoine génétique des espèces dans la voie deextinction.

    Continuer à préserver :

    La biodiversité mondiale en péril Comment pouvons-nous réellement agir pour l’environnement ? Les conséquences des coupe-rasage Les plus beaux écosystèmes à protéger Écosystèmes les plus dégradés par l’activité humaine Écologie erexrition

    Comment photographier la nature ?

    photographie de nature est une activité que beaucoup de photographes apprécient : animaux, paysages, fleurs sont autant de sujets qui vous atteignent. Voici 23 conseilsLa pour réussir dans vos photos de la nature et vous rendre heureux en photographiant.

    [ Mis à jour octobre 2018]

    article sponsorisé Dans la nature, les sujets sont partout : de l’autre bout du monde comme au fond de votre jardin, dans les bois, dans les parcs animaliers, dans les zoos, à la campagne. Qu’en est-il des paysages que vous rencontrez au hasard lors d’une promenade ou d’un voyage, ou des scènes classiques de couchers de soleil ?

    J’ ai énuméré 23 conseils pour vous aider à faire de vos photos un succès . La liste n’est pas exhaustive, je vous encourage à la compléter en laissant un commentaire avec une question ou un de vos (bons) conseils !

    Vous trouverez également dans cet article un certain nombre de guides pour vous aider à progresser. Je les ai choisis pour leur intérêtet pourquoi ils sont des sources d’inspiration à consulter pour progresser.

    1. Comment appliquer les règles de l’harmonie dans la photo de la nature

    Astuce 1 : Domptez l’endroit ! Trop de photographes se déclenchent avant même de capturer l’émotion et la beauté de l’endroit.

    Une fois que vous sentez bien le décor, appliquez les conseils ci-dessous.

    Astuce 2 : Multiplier les images et les prises de vue. Un paysage n’est pas seulement photographié en… mode paysage !

    Si vous êtes dans un lieu de floraison, placer une fleur au premier plan et encadrer en hauteur peut être intéressant. Hauteur d’encadrement donne de la grandeur à une scène, profitez-en.

    Astuce 3 : Si vous démarrez, appliquez la règle du tiers. C’ est une règle de composition qui vous permet d’avoir une combinaison parfaite et harmonieuse.

    La plupart des caméras vous permettent d’afficher une grille dans votre viseur afin que vous puissiez toujours voirLignes et lumières tierces.

    Astuce 4 : Varie les points de vue. Bouger, bouger, abaisser, allonger, tirer pendant la plongée ou contre-plongée.

    Vos photos seront plus intéressantes et vous serez en mesure de choisir la meilleure image d’une série.

    Astuce 5 : Utilisez le premier plan. Il y a toujours quelque chose à mettre au premier plan de vos images (même dans le désert !) Alors faites-le.

    Encadrez une pierre, un tronc d’arbre, une feuille et donnez de la profondeur à vos images. N’oubliez pas de vous pencher pour le rendre plus facile.

    2. Comment multiplier les cadres avec différentes longueurs focales

    Astuce 6 : Cadre très large avec un grand angle. Un objectif grand angle est une lentille courte focale qui offre un angle de vision plus large que l’œil.

    Grand angle vous permet d’adopter une vue (presque)vue d’ensemble. Choisissez une focale de 24 mm ou moins (16 mm ou moins en APS-C) ou un objectif de 10 mm si vous préférez l’ultra-grand angle.

    Astuce 7 : Utilisez un 50mm. Le 50mm offre la vue la plus réaliste d’un paysage.

    Les 50 mm ont généralement une grande ouverture (f/1.8 ou f/1.4) ce qui permet un beau fond floue (bokeh). Il est particulièrement utile lorsque la lumière est absente au crépuscule.

    Astuce 8 : Utilisez un zoom transtandard. Les zooms fournis dans les kits avec les caisses sont parfois légèrement limités en amplitude focale (18—55mm par exemple).

    Choisissez un 18-105 mm (en APS-C) ou un 24-120 mm (en FX) au lieu d’avoir la possibilité de cadrer sans avoir à changer d’objectif en tout temps.

    Astuce 9 : Utilisez un objectif grand angle. 3. Comment non utilisé par les levers et les couchers de soleil L’ intérêt de ce type de photo est de capturer la lumière particulière deces moments et de la scène.

    Le grand angle vous permet d’inclure toute la scène dans la photo et d’améliorer l’effet de lumière.

    Astuce 10 : Soyez à l’heure ! Lever et coucher du soleil durent entre 15 et 45 minutes, donc vous devez être en place et prêt un peu plus tôt et n’hésitez pas dans le moment fatidique.

    Donc, tout réside dans la vitesse d’exécution au bon moment, votre cas doit être ajusté avant de tirer.

    Astuce 11 : Utilisez un long temps de pose. Pour photographier l’heure bleue sans avoir un rendement laiteux désagréable, utilisez la pose undi dans l’intervalle de 1 à 30 secondes.

    4. Comment donner un effet lisse à l’eau avec un long temps de pose

    Astuce 12 : Utilisez un trépied. Pour photographier avec un long temps de pose et obtenir l’effet laiteux désiré, vous devez poser l’appareil photo sur un pied. Si vous n’avez pas de trépied, utilisez votre sac à main,mur, roche, pouf, etc.

    Astuce 13 : Soulevez le miroir. Si le boîtier le permet, utilisez la fonction pour soulever le miroir afin d’éviter le flou. Avec un hybride c’est plus simple, pas de miroir !

    Astuce 14 : Choisissez une petite ouverture. Pour utiliser un temps de pose plus long, vous devez utiliser une petite ouverture (par exemple f/16) qui vous donnera également une belle profondeur de champ. Visez un temps d’obturation supérieur ou égal à 1/15 sec et carquois.

    Astuce 15 : Passer au téléobjectif. 5. Comment encadrer les détails La nature est pleine de petits détails qui méritent d’être photographiés et complètent les images grand angle.

    Utilisez la distance focale la plus longue de votre zoom (105 mm, 200 mm) ou un téléobjectif comme le 70-300 mm.

    Astuce 16 : Réchauffer l’atmosphère. Dans la nature, le vert est souvent la couleur dominante etrideaux dans des tons froids.

    Choisissez le paramètre Soleil ou Balance des blancs naturelle au lieu du mode Automatique.

    Astuce 17 : Utilisez un réflecteur. Dans le sous-bois, il n’y a pas de lumière. Le flash intégré dans votre étui a tendance à brûler la scène, il est préférable d’avoir avec vous un petit réflecteur qui rendra la lumière naturelle à votre sujet.

    6. Comment réussir vos photos de fleurs

    Astuce n° 18:Préparez le décor. Nettoyez le papier peint lorsque c’est possible en coupant les mauvaises herbes, les ronces ou en effaçant tout ce qui peut perturber la photo.

    Utilisez un carton coloré pour former un simple papier peint facilement.

    Astuce 19 : Affiner la profondeur de champ. Une grande ouverture (f/2.8 ou f/4) mettra en évidence le sujet au détriment de l’arrière-plan.

    Une ouverture réduite (f/16 ou f/22) permettra de nettoyer et de fleurir l’ensemble du cadre.

    Astuce 20 : Choisissez le jour. Préférez un ciel clair mais un ciel légèrement nuageux à un ciel bleu très vif.

    Les couleurs seront moins saturées, le contraste des images plus grand. Évitez le milieu de la journée lorsque le soleil est à son apogée.

    7. Comment photographier des oiseaux à partir d’une fenêtre

    Astuce 21 : Attirer les oiseaux. Utilisez une mangeoire qui attirera les oiseaux le plus près possible en deux à trois jours. Placez l’alimentation près d’une fenêtre mais près d’un support naturel pour un cadre plus agréable pour vos images.

    Astuce #22 : Percer un trou dans les tentes ! Pour ne pas effrayer les oiseaux, il faut être discret. En perçant un trou dans une (ancienne) tente, vous pouvez cacher votre présence et laisser passer seulement le canon de la lentille. Choisissez le mode Live View pour un ajustement plus confortable lorsque vous en avez besoin.

    Astuce 23 :Choisissez un temps de pose court. Les oiseaux ne tiennent pas en place, un temps de ponte d’au moins 1/400e de seconde est nécessaire pour geler les mouvements. Choisissez une faible sensibilité pour obtenir le meilleur niveau de détail possible dans vos images.

    QUESTION : Quel est le problème que vous avez en photonature et qui vous empêche de réussir vos photos ? À vous !